Les secrets de Londres

by

de Lee Jackson

Les secrets de Londres Lee Jackson

Un soir, du pont de Blackfriars, une jeune femme se jette dans la Tamise. Son nom est Natalie Meadows, accusée à tort du meurtre de son employeuse, Ellen Warwick, ancienne chanteuse des cabarets de quatre sous. Quand les eaux de la Tamise la rejettent vivante sur la berge et qu’un passeur solitaire la repêche, Natalie décide de démasquer le véritable assassin. Dès lors, sous une nouvelle identité, elle tâchera de démêler le passé d’Ellen Warwick, qui se révèle plus trouble à chacune de ses découvertes. Dans ce Londres obscur et crasseux, à l’atmosphère fantomatique, il semblerait qu’Ellen n’ait pas été la seule à posséder sa part d’ombre : quels sombres secrets cachent Arthur Wilkes et Mr. Bowles, vieux libraire d’Holywell Street ? Ou encore Harry Shaw, petit truand des quartiers pauvres qui sera laissé pour mort dans une venelle après avoir porté un message au député James Aspenn ? Et quand une série de meurtres atroces frappe un par un ceux qui ont un jour côtoyé Ellen Warwick, Natalie risque de devenir à son tour la cible d’un assassin invisible et sans merci.
J’ai pris ce livre car j’avais beaucoup aimé « Le cadavre du Métropolitain », du même auteur.
Ici, surprise, si un meurtre a bien eu lieu, un peu avant que ne commence le livre, on ne suit pas vraiment l’enquête. La narratrice, Nathalie Meadows, était une amie de la victime. Il n’est d’ailleurs pas vraiment clair qu’elle « décide de démasquer » le tueur… Elle est plutôt perdue, elle se sent coupable de ne pas avoir été là pour son amie et tente de comprendre ce qui s’est passé.
Par moment, on quitte Nathalie pour suivre Harry Shaw, petit malfrat des quartiers « chauds » et Tip, son jeune accolyte… On rencontre aussi Quill, photographe alcoolique… Et toute une galerie de personnages toujours bien décrits et plein de mystères.
On retrouve les descriptions de Londres de tous les polars victoriens, les rues sombres et boueuses, la Tamise omniprésente, le brouillard, les éclairages qui n’éclairent pas… On jurerait qu’il ne fait jamais jour, ce qui contribue bien évidemment à l’atmosphère tendue et sans espoir pour tous ces personnages qu’on croise.
Je n’ai pas apprécié autant « Les secrets de Londres » que « Le cadavre du Métropolitain ». L’intrigue n’est pas assez présente, et Nathalie/Flora n’est pas assez haute en couleur pour qu’on puisse vraiment se passionner pour elle. Le dénouement arrive presque par hasard, ce que je touve dérangeant, la conclusion laisse supposer un happy end improbable et inutile, surtout vu la noirceur de l’ensemble…
Globalement, si j’ai aimé les descriptions et la construction du décor, de l’ambiance et des personnages… je n’ai malheureusement pas accroché avec l’intrigue.

Étiquettes :

4 Réponses to “Les secrets de Londres”

  1. Alicia Says:

    J’avais bien aimé le Cadavre du métropolitain, je me suis procurée le tome 2! Il s’agit de quel tome ici ?🙂

  2. Alicia Says:

    Ah d’accord! Tu fais bien de me le dire !🙂
    Donc pour l’instant, il n’y a que 3 tomes de la série des enquêtes de Decimus Webb ?! Le deuxieme c’est: Les bienfaits de la mort, et le troisième: Le jardin des derniers plaisirs :O
    Je pensais qu’il y en avait plus ! ^^ »

  3. morgouille Says:

    Je l’ai presque fini et j’en pense la même chose que toi… Je sais d’avance que je ne serai pas plus emballée par la fin que je ne le suis maintenant. Dommage ! Il faudrait que j’essaie « Le cadavre du métropolitain », qui visiblement, convainc plus de monde !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :