La distance entre nous

by

de Maggie O’Farrell

La distance entre nous Maggie O'Farrell

La distance entre nous Maggie O'Farrell

Jake vit à Hong-kong, où il a épousé, par pure humanité, une jeune femme qui allait mourir. Mais elle a survécu et le voilà prisonnier. Stella vit à Londres, où elle se terre à l’ombre de ses traumatismes d’enfance, dans la hantise d’un passé trop lourd à porter. Ils ne se connaissent pas. Pourtant, lorsqu’ils choisissent la fuite, c’est dans un manoir d’Écosse que leurs routes finissent par se croiser. Deux cœurs étrangers à la dérive réunis sur un même radeau, et un seul îlot de vieilles pierres pour tout recommencer. Chacun son mystère et ses secrets, mais le même désir de se reconstruire. L’histoire d’une rencontre en forme d’exil, ou quand la distance rapproche…

J’ai découvert il y a peu cette auteure avec le livre « L’étrange disparition de Esme Lennox« .

Ce deuxième livre me confirme que j’aime beaucoup ce qu’elle écrit. Il est question d’amour, d’enfances, de blessures d’enfance, de secrets

Tout au long du livre, on suit l’histoire de deux personnages, Jake et Stella. L’histoire commence tôt, c’est leur famille que l’on découvre. Par bribes, car Maggie O’Farrell a construit ce livre comme une succession de petits aperçus… Quelque fois du présent, d’autres fois du passé de l’un ou de l’autre… Ca peut être assez perturbant par moment, mais c’est aussi ce qui fait le charme de ce livre et ce qui nous maintient en haleine. En quatrième de couverture, Stéphane Hoffmann, Madame Figaro dit « Perdre le lecteur pour le gagner à sa cause, c’est tout l’art de cette romancière irlandaise. »  Et c’est bien ça… Comme dans l’histoire de Esme Lennox.

Jake et Stella se rencontrent en Ecosse, dans un hôtel où ils travaillent tous les deux. Elle y est arrivée après avoir fui Londres, sur ce qui donne l’impression d’être un coup de tête… Ayant passé toute sa vie à Hong-Kong, il est venu dans cet hôtel pour rechercher la trace de son père qu’il n’a jamais connu et échapper à la pression d’un mariage qui ne lui convient pas et qu’il n’a pas vraiment voulu. La progression dans leurs histoires personnelles et dans l’évolution de leur relation se fait très bien. Les différents flash-backs apportent des éclairages sur les comportements de chacun, sur leurs attentes.

Ce livre est beaucoup plus romantique que le premier, mais j’ai passé un excellent moment à le lire et je me pencherai sur un autre O’Farrell dès que j’en aurai l’occasion.

Étiquettes :

2 Réponses to “La distance entre nous”

  1. Ys Says:

    Comme toi, j’ai beaucoup aimé « La disparition d’Esme Lennox ». J’en ai d’ailleurs fait un livre voyageur et personne n’a été déçu. Je lirai d’autres livres de cette auteur.

  2. Cath Says:

    J’ai aussi lu de bons commentaires de « Quand tu es parti » qui est dans ma PAL…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :