Une histoire d’homme

by

de Bruno Le Sassier

Une histoire d'homme Bruno Le Sassier

Une histoire d’homme, une histoire simple, celle d’un avocat quadragénaire à qui tout réussit : une vie professionnelle intense, une passion pour la nature, une bande d’amis de jeunesse. Pourtant l’image éclatante dissimule une errance sentimentale, jusqu’à cette journée de mariage… Mais l’autre peut-il nous sauver de nous-mêmes ? Avec cette évocation juste et lucide, Bruno Le Sassier explore la mécanique amoureuse des hommes fragiles.

J’ai eu l’occasion de lire ce livre grâce à un partenariat entre les Editions JC Lattès et Livraddict. C’est la première fois que je participe à ce type de lecture et j’en suis ravie car c’est une très belle histoire qui m’a beaucoup touchée. Alors merci encore !!!

Une histoire d’homme est un roman au masculin. Un roman où le narrateur exprime ses doutes, ses illusions, ses opinions, ses sentiments. C’est fait de façon très sensible et personnelle, assez épurée.

En marge du récit, j’ai beaucoup apprécié les balades dans Paris et les descriptions faites par l’auteur. Ce qui bien sûr a ajouté au spleen…

La construction de ce roman est vraiment bien pensée.

Trois parties : le prologue, pendant lequel nous assistons à l’enterrement de Claude, une amie ; le coeur du récit, qui est en fait le mariage du narrateur et a lieu 20 ans après le prologue, et enfin la conclusion, qui a lieu après le mariage, pas d’indication de temps, mais pas très longtemps après.

Chaque chapitre commence par un passage du mariage, qui est donc le fil conducteur du livre. Le narrateur, spectateur de son mariage, est en pleine introspection. Une rencontre, une silhouette entraperçue, une remarque le renvoient dans ses souvenirs et chaque chapitre se termine donc par un flash back, centré sur un de ses anciens amours.

Etrangeté, on ne connait jamais le prénom de notre narrateur, et on ne connait le prénom de sa femme que dans les toutes dernières pages.

Il y a beaucoup de tristesse dans ce livre. On suit le narrateur au fur et à mesure des souvenirs évoqués en espérant comprendre ce qui l’empêche de s’engager, ce qui le pousse à détruire ou dévaloriser ce que l’autre pourrait lui offrir. La mort de cette amie d’enfance semble jouer une importance non négligeable.

Il y a aussi beaucoup d’amitié, le narrateur est entouré de cette bande de copains, gardant contact depuis au moins 20 ans. Certains sont mariés, parents, d’autres, comme le narrateur, sont restés célibataires.

Mais est-il heureux ? Que lui manque-t-il ? Que lui manquait-il, parce qu’enfin, il a bien rencontré une femme qui lui a fait franchir le pas… nous sommes en train d’assister à son mariage… Pourquoi ce sentiment de drâme inéluctable… Ce jour devrait être un jour de joie, de fête… En est-il vraiment un ?

Est-ce parce que je vis, ces temps-ci, dans un tourbillon de non dits ou de trop dits ? Je ne sais pas, j’ai certainement été ultra sensible au thème, à la façon dont il est abordé. J’ai eu beaucoup de peine à la lecture du dénouement… peut être parce que j’espérais un peu plus d’optimisme et d’espoir ? Toujours est-il que c’est avec beaucoup d’émotions que j’ai fermé ce livre…

Étiquettes :

Une Réponse to “Une histoire d’homme”

  1. Véro Says:

    La mort de Claude semble effectivement importante puisque le roman s’ouvre dessus. Pour autant, ce n’est pas très clair sur les conséquences que cela a sur le « héro ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :