Les fontaines du paradis

by

de Arthur C. Clarke

Les fontaines du paradis Arthur Clarke

Lorsque Vannevar Morgan arrive à Taprobane un jour de l’an 2142, cet ingénieur de génie – à qui la Terre doit déjà le pont qui unit l’Europe et l’Afrique – est tout entier tendu vers un nouveau projet. Il veut construire un immense Transporteur Spatial qui reliera la Terre à l’Espace, sera comme un escalier menant aux étoiles. Ce sera le début de la civilisation interplanétaire.

Un obstacle demeure. Il n’y a pour le transporteur qu’un seul site d’implantation possible : le sommet de la Montagne sacrée de Taprobane. Et là, dans un monastère, des moines prient depuis un temps immémorial.

L’ingénieur et le vénérable gardien du lieu s’affrontent, Le dynamisme de la science contre la foi inébranlable, la technologie conquérante contre la sagesse sans armes…

Lire les critiques de l’Odyssée de l’Espace m’a donné envie de replonger dans un peu de science fiction, et comme la carte bleue a fait les gros yeux devant ma première idée d’en découvrir un nouveau, j’ai ressorti de derrière les fagots les fontaines du Paradis de Clarke et la série de Robinson sur Mars (Rouge, Verte, Bleue… mais je vous en parlerai plus tard ;))

Arthur Clarke est vraiment trop fort. Ce livre n’est ni plus ni moins qu’un tableau de bord, légèrement romancé, d’un projet d’envergure… un « ascenceur vers les étoiles » … Et nous suivons les déboires et succès de ce projet fabuleux, en commençant par l’affrontement avec les croyances religieuses des occupants de la Montagne sacrée.

Clarke, comme souvent, met en scène la science et la religion, jamais bien loin l’une de l’autre, quelque fois sur des chemins parallèles, souvent en opposition. Pas mal de lenteur par rapport à d’autres livres de SF, beaucoup de descriptions de technologies utilisées… C’est pour ça qu’on aime ce type de littérature non ?

C’est du Clarke, brillant et particulier comme toujours !

Étiquettes : , ,

11 Réponses to “Les fontaines du paradis”

  1. Céline72 Says:

    Il va falloir que je le note pour mon chéri, il a adoré L’odyssée de L’espace et donc la façon d’écrire d’Arthur C. Clarke. Quant à moi j’ai pas encore eu vraiment le temps de les lire.

  2. El Jc Says:

    Il est dans ma PAL, j’espère trouver le temps de le lire dans les mois à venir. Note que le projet semble viable, suffisamment en tous cas pour que des ingénieurs Américains de la Nasa planchent sérieusement sur une réalisation possible dans les 50 prochaines années. Reste d’ici là à définir et être capable de constituer le matériel nécessaire aux câbles.

  3. Lelf Says:

    Je ne connaissais pas ce titre. Cet été je vais lire les Chants de la Terre lointaine pour le découvrir. Si j’aime je regarderai celui ci🙂

  4. Guillaume44 Says:

    Merci pour cette critique, très intéressante🙂

  5. Berlingotte Says:

    J’aime pô la science fiction…😦

  6. LadyScar Says:

    Je ne connaissais ce titre, je le note (^_^)

  7. vvvjoce Says:

    je ne connaissais pas celui-là
    m’en vais le trouver et le dévorer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :