Retour à la Grande Ombre

by

de Hakan Nesser

Retour à la Grande Ombre Hakan Nesser

 

Un athlète déchu rentre chez lui après avoir passé vingt-quatre ans derrière les barreaux. Huit mois plus tard, on découvre son cadavre mutilé près de la ferme de la Grande Ombre. L’homme était-il innocent, comme il l’avait toujours proclamé ? Pas facile pour le commissaire Van Veeteren de mener l’enquête : personne n’a intérêt à que la vérité éclate au grand jour…

« Il n’avait fait que la moitié du chemin quand il sentit qu’il n’était pas seul dans l’obscurité. »

« Après l’inspecteur Wallander de Mankell, voici le commissaire Van Veeteren. 57 ans, plein d’humour. À suivre. » Le Monde

Avec tous ces auteurs venus de la froide scandinavie, Mankell, Nesbo, Larsson, et autres, l’horizon du polar (autrefois plutôt américain) s’est bien transformé depuis quelques années. On aime leurs commissaires un peu poètes, un peu balourds, souvent torturés. On aime leurs intrigues simples en apparence, mais d’une grande complexité si on se donne la peine de gratter un peu. On aime ne pas toujours avoir le fin mot de l’histoire, leurs fins en points de suspension, leurs personnages ni blancs ni noirs. On aime leur lenteur, l’impression que le temps est suspendu, qu’on fait du surplace. On aime leur réalisme cru, comme un visage sous un néon. On aime finalement, rester un peu en rade sur le bas côté de ce genre, qui pourtant semble déjà surexploité.
En gros, on aime!
Et bien, c’est encore le cas avec Retour à la Grande Ombre de Hakan Nesser.
On retrouve ce qui pourrait ressembler à une recette typiquement suédoise : un commissaire qui prise la poésie, qui boit trop et malmène ses contemporains. Un inspecteur qui erre dans sa vie privée comme dans sa vie pro, à cent mille lieux du beau mec propre sur lui qui résout les énygmes assis dans son fauteuil ergonomique.
L’intrigue est bien menée. La victime n’est pas un ange. Accusé deux fois de meurtre, on a plus envie de le détester que de le plaindre. Les témoins sont tous assez louches. Les réponses vaseuses. Les policiers ne semblent pas être des flêches. Leur stratégie, bancale. Et le commissaire, on voudrait bien lui botter son postérieur suédois deux ou trois fois!
La fin est déroutante. Laisse peut-être plus de questions qu’elle n’apporte de réponse, mais n’est pas frustrante.

En gros, vous l’aurez compris, j’ai aimé et je crois bien que je vais continuer dans cette veine scandinave! J’ai bien envie d’en savoir plus sur le commissaire Van Veeteren (VV pour les amis).

Étiquettes : ,

8 Réponses to “Retour à la Grande Ombre”

  1. Cath Says:

    VV en plus ? Ces commissaires du Nord m’attirent beaucoup, ils ont ce petit côté humain… Je sens que je vais partir en quête de livre très prochainement !

  2. Berlingotte Says:

    Oui, VV!
    Moi aussi leur petit côté humain tout de guingois m’attire beaucoup!
    Et aussi, leur familiarité…

  3. Yspaddaden Says:

    J’ai ce livre-là dans ma PAL, tant mieux !

  4. Paul Arre Says:

    VV est un très bon personnage, râleur à souhait. Le 2e traduit en français (Le Mur du silence) m’a bien plu aussi.

  5. Berlingotte Says:

    Ahah, le mur du silence vient d’atterrir sur ma liste! Merci Paul!
    Oui, VV est un bon personnage, anti tout en fait!

  6. Ikebukuro Says:

    Je commence tout juste à découvrir le polar scandinave et celui-ci me tente bien…

  7. Berlingotte Says:

    Oui, le polar scandinave a de bons auteurs. As-tu lu Mankell? Moi, c’est par là, comme beaucoup, que j’y suis entrée! Bon, après, il y a eu le méga succès de Millemnium!

  8. bambi_slaughter Says:

    Je ne connais pas cet auteur, je le note. Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :