Route des Indes

by

Route des Indes Edgar M Forsterde Edgar M Forster

Une jeune femme anglaise est agressée dans les grottes de Marabar, une enquête s’ensuit. Ce fait divers ordinaire sert de point de départ à E.M. Forster (1879-1970) pour bâtir une des œuvres les plus magistrales de la littérature moderne, tout en écrivant le roman de la présence anglaise aux Indes. Maurois comparait cet écrivain à Proust pour la finesse de ses analyses. Le rapprochement semble fondé : il faut redécouvrir Forster

J’entends parler de ce livre depuis un million d’années… Du livre et du film dont mes parents sont de fervents admirateurs et m’ont vanté des années durant la justesse et la veleur.
Il paraissait donc assez logique que farfouillant dans leur bibliothèque et tombant sur le livre, je le leur emprunte pour le lire…
Ajoutons à ceci un challenge [Bienvenue en Inde]… et hop, me voici doublement motivée !

Autant le dire tout de go, je n’ai jamais réussi à me passionner vraiment pour cette histoire…
Je ne m’attendais pourtant pas à une histoire pleine d’activités et de rebondissements… J’avais bien compris qu’il s’agissait avant tout d’un roman descriptif… Mais le fait est là, j’ai dû m’accrocher aux pages de ce livre pour ne pas l’abandonner…
Mais je peux aussi dire que je ne regrette vraiment pas d’avoir tenu bon, car si l’intrigue n’est pas fulgurante, la description de l’Inde gérée par les Anglais est intéressante.

Ce voyage dans l’Inde, colonie anglaise, est d’une très grande richesse. Nous faisons la connaissance de personnages très colorés et très symboliques de la situation. Les descriptions sont fortes, précises. Il règne une immobilité qu’il est urgent de ne pas bousculer. Indiens et Anglais vivent sans se comprendre, et sans chercher à se comprendre. Forster décrit vraiment de très belle façon la vie dans cette colonie et les différences culturelles majeures entre ces deux peuples.

Toute la première partie du livre ne fait « que » poser  le décor et mettre en place l’ambiance. D’où cette longueur, cette lenteur qui a beaucoup gêné ma lecture même si je suis d’accord pour dire que c’était nécessaire !

La seconde partie du livre traite de l’agression dont il est question dans la quatrième de couverture, et de l’enquête et des réactions qui en résultent.

En résumé, heureusement que je m’étais inscrite à ce challenge… Ça m’a aidé à tenir, et à revenir vers ce livre que je ne pouvais pas m’empêcher d’abandonner par moment…

J’ai réussi une petite victoire personnelle en le finissant… Donc je le clame haut et fort… Je suis fière de moi !

Challenge Bienvenue en Inde

Étiquettes : ,

4 Réponses to “Route des Indes”

  1. Alexandra Says:

    L’écriture de Barbara Kingsolver est vraiment très très agréable🙂. J’ai vraiment aimé l’histoire de L’arbre aux haricots. Je ne connais pas « Un été prodigue » !
    Concernant E.M Forster, j’ai acheté un de ses livres en anglais, « A room with a view », mais celui-ci, je n’en avais pas entendu parler. Si tu dis que c’est essentiellement descriptif, je ne pense pas que ça me conviendra🙂.

  2. Berlingotte Says:

    A room with a view avait donné un très beau film il y a quelques années.
    http://www.imdb.com/title/tt0091867/
    Je n’ai pas lu le livre…

  3. Emily Says:

    Dommage, ça avait pourtant l’air prometteur !

  4. myletine Says:

    Un roman que j’ai lu il y a très longtemps et dont je ne garde aucun souvenir de lecture…sûrement trop de description et de lenteur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :