L’oiseau de mauvaise augure

by

de Camilla Lackberg

L'oiseau de mauvaise augure de Camilla Lackberg

L’inspecteur Patrik Hedström est sur les dents. Il voudrait participer davantage aux préparatifs de son mariage avec Erica Falck, mais il n’a pas une minute à lui. La ville de Tanumshecle s’apprête en effet à accueillir une émission de téléréalité et ses participants avides de célébrité, aussi tout le commissariat est mobilisé pour éviter les débordements de ces jeunes incontrôlables. Hanna Kruse, la nouvelle recrue, ne sera pas de trop. D’autant qu’une femme vient d’être retrouvée morte au volant de sa voiture, avec une alcoolémie hors du commun. La scène du carnage rappelle à Patrik un accident similaire intervenu des années auparavant. Tragique redite d’un fait divers banal ou macabre mise en scène ? Un sombre pressentiment s’empare de l’inspecteur. Très vite, alors que tout le pays a les yeux braqués sur la petite ville, la situation s’emballe. L’émission de téléréalité dérape. Les cadavres se multiplient. Un sinistre schéma émerge… Dans ce quatrième volet des aventures d’Erica Falck, Camilla Làckberg tisse avec brio l’écheveau d’une intrigue palpitante. Cueilli par un dénouement saisissant, le lecteur en redemande.

On retrouve Patrick coincé entre un chef encore plus paresseux que jamais, une femme en préparatifs de mariage, une belle-sœur en cours de rédemption, un conseil municipal en effervescence et une bande de branleurs télé-réalistes bien poussés aux amphétamines pour cause d’audimat avec bien sûr en fond d’écran une épidémie de crime sans laquelle nul n’existerait.

Il s’agit du troisième roman de Camilla Lackberg que je lis. Après *Le Prédicateur* et *La Princesse de glace*. Au départ, oserais-je l’avouer, j’ai acheté le livre pour son look. Et oui, les éditions Actes Sud, avec sa collection Actes Noirs, fait bien les choses, les pochettes attirent, et puis, *Millenium *de Stieg Larsson<http://fr.wikipedia.org/wiki/Stieg_Larsson> est passé par là.

Bon, conclusion, le flacon ne fait pas obligatoirement l’onguent.

Pas que le roman soit franchement mauvais (je ne suis pas maso, je n’en aurais pas lu trois quand même), mais ce n’est pas non plus du grand polar.
La formule est assez convenue, l’auteure commence par consacrer un chapitre par personnage, et tranquillement, tout se resserre, ses personnages se croisent, interagissent et plouf! le suspect surgit de cet enchevêtrement.
Tout cela entrecoupé de petits extraits, en italique, des pensées de celui qui va s’avérer être le criminel.
Bon, c’est pas original, original, tout cela.
De plus, souvent, la chute est un peu brutale et pas très creusée.
Mais à la décharge de l’auteure, ses personnages sont sympathiques et attachants. Il y a Erika, auteure elle-aussi de polars et de biographies, qui se débat avec des combats tout féminins : ses amours, sa grossesse, son mariage! On la sent plus profonde et on aimerait que l’auteure lui laisse un peu plus de place. Un peu comme une Miss Marple à la suédoise!  Il a aussi, celui qui est devenu son amoureux (puis son mari) dans le premier roman, Patrick, inspecteur à la fois un peu gauche et malhabile mais avec beaucoup d’instinct. Il y a la soeur d’Erika, son ex, les autres membres du commissariat (dont le commissaire en chef, une caricature un peu trop…caricaturale). Les caractères sont bien plantés et conséquents d’un roman à l’autre. Ils manquent cependant d’un peu de profondeur…nous laissant souvent sur notre faim.

Autre point positif, la Suède. Le quotidien, les moeurs, les paysages y sont bien décrits, dans une simplicités toute nordique.
En résumé, un polar reposant. Pas du Mankel mais quand même!
Et réjouissez-vous, L’oiseau de mauvaise augure, se termine sur une ouverture large comme une porte de grange et subtile comme un bulldozer : il y aura une suite. Langes de bébé ensanglantés et piste nazi. Tout un programme!

Étiquettes : ,

10 Réponses to “L’oiseau de mauvaise augure”

  1. Cath Says:

    Évidemment, moi qui rêvait devant la couverture de cette série… Maintenant, elle m’attire moins… surtout vu son prix ici… J’attendrais peut être de me la faire prêter…

  2. Berlingotte Says:

    Je te l’enverrai bien, mais je ne suis pas certaine que le prix soit moindre…

    • Cath Says:

      lol… je vais trouver le premier tome qqe part… tu sais comme je peux être obstinée… (j’ai choisi un mot politiquement correct😉 )

  3. Ikebukuro Says:

    Je me laisserai bien tenter par une nouvelle découverte nordique… mais s’il y a un fil conducteur avec les personnages, je devrai sans doute commencer par le premier livre de cet auteur.

  4. Paul Arre Says:

    Allo Berlingotte!
    Läckberg occupe le créneau « romance policière », très éloignée des polars noirs comme ceux de Minette Walters ou des polars réalistes à la Simenon.
    Je suis curieux de voir ce qu’elle fera lorsqu’elle abandonnera la série Falck…

    Mellberg reste paresseux et comique mais il s’étoffe avec le temps. C’est déjà bien visible dans L’Oiseau et ça se confirme dans le 5e volume (qui, en effet, approfondit l’énigme de la médaille et du linge de bébé plein de sang)

  5. Berlingotte Says:

    Alors, le 5ième est sortie?

  6. Nelfe Says:

    J’ai remarqué ce livre il y a quelques jours chez mon libraire mais je n’ai pas lu les précédent. Penses-tu que je puisse le lire tout de même, à part?

  7. Paul Arre Says:

    Non, depuis le 4 je les lis en VO, histoire de prendre un peu d’avance et m’entrainer! Mais j’ai déjà fait un petit billet sur le 5 (sans révéler l’intrigue).
    En français il devrait paraître début 2011.

  8. Berlingotte Says:

    Oh, oh, oh, Paul, je suis impressionnée! Le suédois dans le texte,,,wow!🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :