L’équilibre du monde

by

de Rohinton Mistry

L’histoire se déroule au cours des années 1970 et 1980. Dans le même quartier vivent des personnages venus d’horizons très divers : Ishvar et Omprakash, les deux tailleurs – des « intouchables ». Dina, la jeune veuve, qui, pour survivre, se lance dans la confection à domicile. Maneck, descendu de ses lointaines montagnes pour poursuivre ses études. Shankar, le cul-de-jatte, exploité par le maître des mendiants. Bien d’autres encore…

C’est en découvrant le coin francophone d’une des bibliothèques de ma ville que je suis tombée par hasard sur cette brique (je raffole des gros ouvrages) écrite par un auteur torontois d’origine indienne. La communauté indienne est très importante dans le Grand Toronto (la ville et sa banlieue où je réside) et c’est le désir de découvrir un minuscule pan d’une partie de mon entourage qui m’a fait le prendre.

Que dire sur ce roman de plus de 700 pages qui m’habitera pendant longtemps?  Cette Comédie humaine est à la fois tragique, comique, émouvante, haletante, et comme le mentionne la quatrième de couverture, ce ne sont pas seulement des personnages fictifs que le livre nous décrit mais surtout des êtres humains comme vous et moi avec leurs joies, leurs peines, leurs réalités sociales et culturelles (la caste des intouchables), le tout sur un fond historique et politique de l’Inde en plein bouleversement.

Il a été difficile de laisser partir les héros de ce livre tellement attachants avec la lutte quotidienne qu’ils doivent mener pour leur survie, leur(s) indépendance(s), leur statut avec tout le poids des traditions et des coutumes qu’ils portent tel un fardeau indélébile pour certains.

Je garderai de cette plongée dans le monde indien un profond souvenir de joie, de bonheur, et d’amour malgré tous les malheurs et tragédies traversés par les personnages.

Étiquettes : , ,

4 Réponses to “L’équilibre du monde”

  1. Cath Says:

    Merci Mimi… Tu m’as donné le goût de le lire, d’autant que je participe aussi à un challenge « Découvrons l’Inde »….

  2. Ys Says:

    J’ai lu « Loin de Chandigarh » et contre toute attente ai été charmée par ce pays qui m’est si étranger. Si j’ai à nouveau un jour envie d’une immersion totale, je penserai à ce titre.

  3. Ikebukuro Says:

    Je le note car comme toi j’aime les pavés, et cette communauté indienne que je ne connais pas m’intéresse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :