La fin de l’alphabet

by

de CS Richardson

La fin de l'alphabet CS Richardson

Toute cette histoire est assez improbable.

L’aventure d’Ambroise Zéphyr et de sa femme Zappora Ashkenazi, alias Zip, aurait pu commencer un charmant dimanche matin baigné par un soleil d’avril, entre la maigreur de l’hiver et les rondeurs du printemps et, peut-être, se terminer dans l’allégresse au crépuscule.

Mais ce n’est pas de cette histoire qu’il s’agit.

Ce jour-là, Ambroise Zéphyr échoue à son examen médical annuel. Le verdict est terrible: il est atteint d’une maladie inconnue et incurable qui ne lui laisse que trente jours à vivre. Fasciné depuis l’enfance par les abécédaires, ce graphiste féru d’art et d’histoire décide de prendre le large et de s’offrir un dernier (et merveilleux) périple autour du monde avec celle qu’il aime. Premier arrêt: A pour Amsterdam, puis B pour Berlin, C pour Chartres… Mais qu’arrivera-t-il lorsque viendra la lettre Z, la fin de l’alphabet?

Quel superbe petit livre… Quelle histoire émouvante.  Tant de poésie, de simplicité… j’ai eu un moment l’impression de me promener dans une histoire à la Amélie Poulain, avec ces détails, ces retours dans le passé, cette narration naïve et efficace.

Ambroise Zéphyr est passionné par les lettres de l’alphabet. Il est marié à Zappora Ashkenasi.

Le jour où il apprend qu’il est condamné et qu’il ne lui reste qu’une trentaine de jours à vivre, il décide de partir avec sa femme et de visiter des villes en suivant l’alphabet…

Le voyage ne durera pas longtemps mais nous met en face de tant d’émotions, la plupart même pas vraiment verbalisées… Non tout est dans le non dit, dans les actes, les lieux. C’est pur, beau et la mort inéluctable ne peut rien face à cet amour… pas plus que l’amour ne peut quoi que ce soit face à la mort…

Voici un livre, lu dans le cadre du défi Canada – D’un Océan à l’autre, qui va rester longtemps longtemps dans mon cœur…

Étiquettes :

5 Réponses to “La fin de l’alphabet”

  1. Frankie Says:

    Ça a l’air bien ! Je le note !

  2. Karine:) Says:

    Juste l’idée de la mort imminente, ça risque de m’arrêter. Pourtant, on en dit beaucoup de bien…

  3. Lyra Sullyvan Says:

    Ca me tente bien ça ! J’aime bien les lettres aussi =D
    Joli billet !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :