Les récifs de l’espace

by

de Frederick Pohl et Jack Williamson

Les récifs de l'espace

Steve Ryeland savait qu’il avait enfreint gravement l’Ordre du Plan, mais il ne parvenait pas à se rappeler la nature de son crime. Il portait autour du cou un collier d’acier muni d’une charge explosive, prêt à le décapiter à la moindre tentative d’évasion. de ce qui avait motivé sa détention présente seules lui revenaient quelques bribes de souvenirs torturants. Alors Steve, bien qu’encore prisonnier, se vit confier la tâche la plus importante du monde — mettre au point la propulsion sans réaction, pour permettre aux Forces du Plan de coloniser les Récifs de l’Espace, ces corps célestes à demi mythiques encerclant le système solaire au-delà de l’orbite de Pluton. Ryeland devait réussir à tout prix — ou bien connaître l’enfer de la Banque des Corps.

Voici un livre que j’ai choisi en 2 secondes pour le challenge Hasard(eux)… De la SF, une belle couverture, un vieux bouquin à 1.5 $… Voilà qui a suffit pour me convaincre😉

A la manière du meilleur des mondes de Huxley ou du bonheur insoutenable de Levin, et de tant d’autres, le monde qui nous est présenté dans cet ouvrage est régi par un Plan, ici le Plan pour l’Humanité.

Chacun consulte à tout moment le Plan pour savoir ce que l’on attend de lui. Chacun a une fonction dans ce Plan, il n’y a plus de places pour les inutiles… Et ceux qui sont inutiles, ou inadaptés, ou inadaptables, se retrouvent à la Banque des Corps… Je vous laisse imaginer la fonction de ce bel endroit😉

Steve fait partie des inadaptés… mais pour une raison quelconque, se retrouve à se rendre compte que quelque chose cloche. Et s’enfuit… mais vers quoi, vers où ? Y-a-t-il une Terre promise quelque part pour recueillir tous ceux qui arrivent à fuire le système ?

Voici toute l’intrigue des Récifs de l’Espace… Ce vieux livre, qui date quand même de 1978 (mon édition), m’a beaucoup plu… parce que l’on retrouve dans sa trame tout ce que généralement j’aime dans ce type de SF… Un monde « meilleur » sur le papier, qui se retrouve être un enfer pour les hommes « robotisés »… une quête d’autre chose… un personnage tourmenté et attachant… et un peu d’action quand même… et enfin, de la science en folie… beaucoup…

C’est très clairement de la vieille SF… Les auteurs de maintenant n’écrivent plus comme ça, ne construisent plus que rarement leurs intrigues de cette façon. Il n’en reste pas moins que j’ai passé un excellent moment malgré une fin un peu rapide et que pour mon deuxième livre de ce challenge, je suis très contente de mon choix !

Étiquettes : ,

2 Réponses to “Les récifs de l’espace”

  1. Ikebukuro Says:

    J’aime beaucoup la SF, donc je suis ravie de découvrir ton billet. Je le note car je ne connais pas l’auteur mais je suis curieuse de découvrir de la « vieille SF » et la construction de ce livre.

  2. Roba Says:

    J’ai lu cet ouvrage dès sa parution. J’étais alors un grand consommateur de SF. Tous les ouvrages de Wiliamson ont gardé cette poésie de la vraie et première SF (un peu comme Asimov – mais ce dernier a trop écrit et un peu galvaudé son oeuvre). Je conseille donc aux lecteurs de se replonger dans cette littérature dite de second plan. Les ouvrages de W. écrtis avec Pohl valent également le détour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :