Rue des mensonges

by

Joy Fielding

Rue des mensonges Joy Fielding

LU PAR CHRISTEL….

Joy Fielding est une romancière canadienne qui rêvait d´être actrice et a soumis sa premiere nouvelle à un magazine à l´âge de 8 ans. Après des études de lettres anglaises et plusieurs rôles au théatre et dans des films, elle se consacre finalement à l´écriture. Elle se spécialise dans les thrillers psychologiques et les romans sentimentaux.

Son succès dès les années 90 tient surtout de son style à décrire aux lecteurs les pensées intimes, les doutes et les angoisse de ses héroines (des femmes toujours!).

Jamie cherche à tout prix à échapper à la banalité de sa vie. Alors quand elle rencontre Brad, elle étanche sa soif d’amour et de reconnaissance entre les bras de cet inconnu aux airs d’homme idéal. Lui aussi a des projets pour elle… Quand il lui propose de partir à la rencontre de son fils, Jamie fonce tête baissée. Destination : Mad River Road. Un aller simple vers l’enfer.

Cela fait quelques années que je refuse ce genre de livres par crainte de ne pouvoir dormir ensuite (comme lire m´aide normalement à dormir…). Mais Joy Fielding me faisait déjà envie il y a quelques années avec le titre „Ne compte pas les heures“ , qui avait déjà de bonnes critiques. Sauf qu´il s´agissait d´un roman sentimental et que j´ai donc été surprise par le style de celui-ci.

Que dire de ce livre sans trop en réveler… un psychopathe et 3 femmes qui vont finir par se rencontrer grâce à lui.

Lui, Brad, a une mère possessive.

Jamie sort d´une relation sans issue, elle exaspère sa famille et voit Brad comme son sauveur

Lily sort d´une relation difficile et est sur le chemin de la liberté, même si elle tait un lourd passé.

Emma est sorti d´une relation difficile et a trouvé plus ou moins sa liberté dans l´écriture dans la ville de Mad River Road. Lily et elle sont voisines .

Jusqu’à leur rencontre, des émotions, des violences, quelques nausées par procuration, des changements de décors au cœur de l´Amérique, des rencontres, des enfants.

L´intérêt est surtout dans l´analyse que nous propose Joy Fielding. On entre dans les têtes, ce qui nous fait ressentir toutes les émotions comme si il s´agissait de nous. C´est donc un livre qui se lit facilement, à condition de ne pas être seule chez soi….

Étiquettes :

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :