Infrarouge

by

de Nancy Huston

Infrarouge Nancy Houston

Artiste et reporter-photographe, Rena Greenblatt rejoint à Florence son père Simon et sa belle-mère Ingrid pour une semaine de promenades parmi les splendeurs de la Renaissance. Mais l’idylle n’est pas au rendez-vous. Naguère scientifique brillant, Simon est désormais un homme fatigué à l’élocution hésitante, et sa femme – solide nature batave – semble peu réceptive aux chefs-d’oeuvre toscans. Le couple parental traîne la patte. Et Rena, toute au regret de Paris et de son jeune amant Aziz, s’impatiente. Alors lui viennent quantité de souvenirs, fantasmes et pensées secrètes qu’elle ne petit partager qu’avec Subra, son « amie spéciale », son double, son invisible confidente. Seule Subra sait à quels infrarouges réagit Rena : désir et déchirements de la maternité, beauté et liberté du sexe, émotion devant les corps masculins débarrassés de leurs oripeaux machistes, et que Rena adore photographier dans l’abandon de la jouissance… Des chapitres vifs et brefs mêlent présent et passé, révoltes en banlieue parisienne (on est en octobre 2005) et insurrection intime, retours du refoulé – l’enfance émerveillée et endolorie, l’adolescence saccagée – et mirages de la clairvoyance. Ainsi, infrarouge raconte deux voyages : celui, désopilant, de vacances ratées, et celui, plus sombre et passionné, qui explore les liens et les conflits familiaux, les codes féminin et masculin, les archétypes trompeurs et les vérités inavouées.

Je suis une grande fan de Nancy Huston. J’avais beaucoup aimé Les variations Goldberg, et encore plus Lignes de faille. Il était donc assez naturel que je me plonge dans Infrarouge dans le cadre du Défi. Sans compter qu’elle me fait quitter l’Est du Canada pour une fois, puisqu’elle est originaire de Calgary.

Avec Infrarouge, on suit Rena dans ses vacances florentines. Elle y a rejoint son père et la femme de celui-ci…

La lecture se fait au rythme des ponts, quartiers, salles de musée et villages visités. Chaque visite fait naitre des pensées, des souvenirs. Cette construction saccadée, parsemée de retours dans le passé symbolise bien l’introspection personnelle de Rena, qui se retrouve donc à visiter Florence sous un jour qui ne lui plait pas… Sa belle-mère n’a pas une ‘approche de ce voyage et de la ville qui puisse la satisfaire, son père ne semble pas aller très bien, Rena elle-même appelle et est appelée à maintes reprises par son amant, resté à Paris, qui cherche à la faire revenir par tous les moyens avant la fin de son séjour… Nous sommes en 2005, les banlieues de Paris sont submergées par la violence et les affrontements suite à la mort de deux jeunes.

Parmi les personnages au présent du roman, outre la narratrice Réna, son père Simon, sa belle-mère Ingrid et son amant Aziz, il ne faut pas oublier Subra… l’amie imaginaire qui la suit, dans sa visite de la ville et dans ses pensées… lui pose des questions, titille ses souvenirs… J’ai trouvé l’ajout de ce personnage extrêmement intéressant. Au gré des souvenirs évoqués, on découvre le passé de Réna, des épisodes de son enfance avec son frère, son père, le départ de sa mère, ses précédents mariages. Ils donnent un autre éclairage au personnage un peu torturé de Réna, photographe de métier, et dont l’objectif est de photographier avec une pellicule Infrarouge le corps et le visage de ses amants au moment de l’amour…

Je n’ai pas forcément accroché en revanche avec les passages affichant la libido exacerbée de l’héroïne… Ce n’est pas choquant, c’est plutôt que je n’en ai pas vraiment vu l’intérêt… Le reste du contenu de ce roman donne à mon avis bien assez de valeur à l’ensemble…

Bref, Nancy Huston m’aura marqué encore une fois avec ce roman, et reste pour moi une auteure incroyable… Vous ai-je dit par ailleurs, qu’elle traduit elle-même ses bouquins ? Impressionnant, non ?

Étiquettes :

2 Réponses to “Infrarouge”

  1. Ikebukuro Says:

    Ton avis me donne envie de découvrir cet auteur que je ne connais pas encore, mais peut-être as-tu un autre livre à me conseiller pour commencer ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :