Des gens très bien

by

de Alexandre Jardin

Des gens très bien - Alexandre Jardin

Je ferme ce livre très perplexe.

J’ai toujours aimé les romans de Alexandre Jardin, j’aimais le côté loufoque et passionné de ses personnages. Savoir que tout était toujours au moins en partie inspiré de sa famille rendrait le tout encore plus attractif.

En voyant celui-ci et en lisant la quatrième de couverture, il apparaissait évident que le contenu en serait très différent, mais c’est aussi ce qui le rendait intéressant : découvrir une autre facette de l’auteur, de sa famille. Un côté plus sérieux, plus dramatique aussi.

L’intérêt majeur que je trouvais à cet ouvrage en était le sujet, bien entendu. L’auteur, petit-fils d’un directeur de cabinet de Laval pendant le gouvernement de Vichy et surtout au moment de la rafle du Vel-d’hiv, présente globalement sa frustration de « découvrir » ce visage de son grand-père.

C’est un débat plutôt intéressant. Nous n’avons pas tous des héros résistants dans nos familles. Nous avons pour la plupart d’entre nous des illustres inconnus, et oui, c’est un fait, certains descendent de collaborateurs de la seconde guerre. Quelle est/devrait être leur position par rapport à ces faits, par rapport à ce qui s’est passé, par rapport à leur propre famille ? Que pourrait honnêtement faire une famille qui se découvre un membre au passé horrible ? Peut-on aimer un parent tout en condamnant ses actes mais pas la personne ?

Pour être franche, je suis un peu perplexe sur la manière dont Alexandre Jardin emmène le débat.

Il nous dit sa honte de voir son grand-père perçu comme une figure historique et bienveillante, vu son passé. La honte sur sa propre famille, sur lui aussi par moments. On y apprend également que d’une certaine façon, ses précédents ouvrages étaient une façon d’exorciser ses découvertes. Il nous raconte ses actions ou réactions suite à sa découverte de faits confirmant que son grand-père ne pouvait pas ignorer ce qui se passait. De ce point de vue, c’est assez émouvant. J’aurais cependant aimé plus de réflexion sur son parcours par rapport à cette « découverte ». Né en 1965, son grand père décédé en 1976… Il ne l’a que peu connu et assurément n’avait pas encore la capacité de comprendre l’ampleur de ce qu’il a pu apprendre du vivant de son grand père. C’est donc après que tout s’est passé. J’aurais aimé lire plus sur son parcours intellectuel, la réflexion qui suit une fois qu’on sait un tel secret de famille. C’était l’intérêt que je trouvais à un tel ouvrage.

Quant au règlement de compte, qu’en dire ? Une famille qui protège son futur en dépit de tout… N’est-ce pas ce que tout un chacun ferait ? Il faut admettre à un moment ou à un autre que le Passé reste le passé… qu’il faut en tirer toutes les leçons possibles pour avancer vers un meilleur futur, non ?

Si je comprends la frustration, la colère de Jardin, j’espérais plus d’introspections, plus de retours sur une expérience douloureuse, moins d’intentions « historiennes »… Après tout, il n’est pas un Historien, mais un témoin, et quelque part une victime collatérale d’un pan honteux de notre Histoire…. Et je trouve toujours particulièrement passionnant d’apprendre notre Histoire par les anonymes qui l’ont vécue… C’était mon attente, un peu déçue…

Étiquettes : , ,

Une Réponse to “Des gens très bien”

  1. Nuelle Says:

    Moi aussi ce livre m’a réconciliée avec Jardin. C »est un livre qui se lit comme un roman. Très beau témoignage sur l’histoire d’une famille et sur l’Histoire de la France.
    Et sur le silence aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :