Le rouge du péché

by

de Elizabeth George

Le rouge du péché Elizabeth George

Le printemps est de retour sur les côtes de Cornouailles mais Thomas Lynley le remarque à peine. Sa femme n’est plus et ses années à Scotland Yard sont derrière lui…Lorsqu’il découvre le cadavre d’un grimpeur au pied des falaises, la réalité le rattrape de manière brutale : la police l’enrôle, son expérience de commissaire au Yard pouvant se révéler cruciale. De toute évidence, le matériel de la victime est à l’origine de sa chute. Accident ? Sabotage ? Chez les surfeurs du coin, la nouvelle fait des vagues. Et l’on devine de peu reluisantes lames de fond. Alors, sous l’impulsion de sa partenaire de toujours, Barbara Havers, Lynley replonge bientôt dans le rouge du péché…

Livre acheté au hasard, et si je me souviens bien en raison d’une promotion du genre 1 livre gratuit pour 3 livres achetés😉

Je découvre l’auteure, et la série, dont ce tome n’est pas le premier… Donc un peu d’ajustement à faire… Mais cela se fait assez facilement !

Première constatation : beaucoup de personnages, on les découvre par bribes. Le concept est intéressant mais rend la lecture un peu brouillon par moment. Le passé de nombre des interlocuteurs est dévoilé petit à petit et pas forcément tout le temps suivant un fil simple à suivre… Mais l’intrigue est prenante.

Le décor est assez suggéré avec quelques détails de temps en temps mais les passages au bord de la mer notamment auraient supporté plus de descriptions, me semble-t-il.

Le dénouement enfin est correct tout en étant un peu rapide. Il m’a semblé que si l’idée était bonne, le moyen d’y arriver était par moments téléphoné, et à d’autres balancé sans ménagement ! Impression étrange🙂

Au final, je retenterai cette série car je me suis intéressée à ce Lynley et à Barbara Havers, ainsi qu’à quelques uns des personnages secondaires. Mais pour lui donner une chance, je vais tenter dans l’ordre… Ça devrait aider😀

Une Réponse to “Le rouge du péché”

  1. DF Says:

    … je te souhaite tout de bon dans cette série! Cela dit, pour ma part, je ne suis pas sûr de revenir immédiatement à Elizabeth George: j’ai trouvé son roman « Mémoire infidèle » vraiment long, long, long – en dépit d’un pitch qui m’avait accroché et de critiques pour le moins flatteuses et incitatives.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :