Le gout du bonheur : Florent

by

de Marie Laberge

FLorent Trilogie Le gout du bonheur Marie Laberge

Les turbulences de la vie et de la guerre ont brisé Adélaïde. Seule la très ancienne affection de Florent éclaire encore ses journées. Et ce dernier, devenu un couturier célèbre dans le monde entier, n’a pas été épargné lui non plus : il entretient désormais une liaison agitée avec un acteur. Il va devoir une fois encore soutenir sa vieille amie car Adélaïde finit par tout apprendre sur son défunt mari… mais est-il encore temps de souffrir ?
Les destins se heurtent et se conjuguent à la recherche d’une sérénité incertaine et toujours dérobée. Même si le sort en est jeté, les personnages ballottés par la vie conservent, envers et contre tout, le goût du bonheur…

La trilogie du Gout du Bonheur se termine en beauté avec Florent.

Si j’avais lu deux ou trois critiques parlant de leur déception à la lecture de ce troisième tome, je n’ai pas du tout eu cette impression. Le rythme est différent, mais dans la lignée des deux premiers. Florent y est bien malmené, mais Adélaïde en reste le personnage majeur.

L’évolution de la situation de la femme dans la société québécoise d’après guerre, l’homosexualité, l’arrivée de la psychanalyse, le monde des affaires sont autant de thèmes abordés, ou poursuivis des précédents tomes. Si l’alternance des extraits de l’analyse de Léa avec le reste de l’action m’a un peu ennuyé au départ, je me suis finalement prise au jeu et j’ai plutôt apprécié cette construction enchevêtrée.

Les drames et rebondissements se succèdent à un bon rythme. Et toujours omniprésente, cette volonté de trouver le bonheur, de résister au malheur.

Je garderai un excellent souvenir de cette série qui m’a séduite dès le premier tome et je reste une fan de Marie Laberge que je connaissais avec un autre genre dans Sans Rien ni Personne. J’ai déjà dans ma pile a lire un autre de ses livres, affaire à suivre😉

Étiquettes :

Une Réponse to “Le gout du bonheur : Florent”

  1. Kikine Says:

    Je fais partie de celles qui ont été déçues par le rythme et le teneur de ce dernier tome. Cela reste une très bonne lecture.
    Je continuerai aussi à lire Marie Laberge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :