Archive for février 2013

Le confident

22 février 2013

de Hélène Grémillon

le confident

Camille vient de perdre sa mère. Parmi les lettres de  condoléances, elle découvre un étrange courrier, non signé. Elle croit d’abord à une erreur mais les lettres continuent d’arriver, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend qu’elle n’est pas étrangère au terrible secret que cette correspondance renferme.

Dans ce premier roman sur fond de Seconde Guerre mondiale, Hélène Grémillon mêle de main de maitre récit historique et suspenses psychologique.

Un petit coup de cœur que cette lecture du Confident, premier roman de Hélène Grémillon.

Je me suis prise au jeu dès le début en suivant Camille dans son deuil, dans cette lecture de lettres qui lui arrivent, qu’elle prend d’abord pour une erreur, puis comme une manière originale de lui faire parvenir un manuscrit, avant de réaliser petit à petit ce que ces lettres lui révèlent… J’ai beaucoup apprécié ce que l’auteure présente des quatre personnages omniprésents, Camille, Louis, Annie et Élisabeth, qu’ils soient acteurs ou narrateurs… Ainsi des personnages secondaires, comme Paul, mais aussi Sophie. Sans oublier cette façon de montrer la guerre en toile de fond… qui nous parvient par bribes, selon la perception du narrateur dans l’instant.

L’ambiance est vraiment intéressante. La construction en parallèle du présent de Camille et de sa lecture des lettres qui se rapportent au passé apportent une dimension de suspens, une sensation de  progression dans sa découverte du secret.

Il y a beaucoup d’amour dans ce livre, mais il baigne dans la cruauté également. C’est assez étrange de naviguer ainsi entre les sentiments amoureux, l’expression passionnée du besoin d’enfant, et les actes cruels que plusieurs personnages commettent.

L’ensemble se lit extrêmement vite, c’est sans doute ma seule frustration, j’aurais voulu que ça dure encore 🙂

Bref, un coup de cœur ♥

Publicités

Le jeu de l’ange

16 février 2013

de Carlos Ruiz Zafon

jeu-ange jeu--ange

Dans la turbulente Barcelone des années 1920, David, un jeune écrivain hanté par un amour impossible, reçoit l’offre inespérée d’un mystérieux éditeur : écrire un livre comme il n’en a jamais existé, «une histoire pour laquelle les hommes seraient capables de vivre et de mourir, de tuer et d’être tués», en échange d’une fortune et, peut-être, de beaucoup plus. Du jour où il accepte ce contrat, une étrange mécanique de destruction se met en place autour de lui, menaçant les êtres qu’il aime le plus au monde. En monnayant son talent d’écrivain, David aurait-il vendu son âme au diable ?

Après l’Ombre du Vent que j’avais adoré, je découvre donc le Jeu de l’ange. Décors et thème similaires, les livres omniprésents, une grande part au mystère et du fantastique en fil rouge… Que demander de plus ?

Contrairement à ce que j’avais cru comprendre, il ne s’agit pas du tout de la suite de l’Ombre du Vent, mais bien évidemment, on évolue dans un univers identique.

Je suis rentrée dans l’histoire à toute vitesse, me suis prise d’affection immédiatement pour le jeune David et ses tourments d’écrivain. J’ai aimé les descriptions de Barcelone, la puissance de l’obscurité omniprésente, les personnages secondaires tels que le vieux libraire Sempere et la jeune Isabella si plein de vie. Puis sans comprendre vraiment pourquoi, il y a eu un flottement et la lecture est devenue plus difficile. Je me suis accrochée, ai fait une pause, suis revenue et je ferme enfin ce livre. Pas déçue réellement, mais peut être un tout petit peu sur ma faim quand même. Mais pouvais-je m’attendre à autre chose après l’émotion que m’avait procuré l’Ombre du vent… Mon erreur aura certainement été de chercher à comparer…

 

Le secret des glaces

8 février 2013

de Philip Carter

Le secret des glaces

Zoé est L’Élue, l’héritière d’une lignée de femmes chargées de protéger un secret ancestral. Elle ne le découvre que lorsque des tueurs surgissent et l’entraînent dans une course folle qui la mènera aux confins de la Sibérie. Pour Zoé, le temps presse : elle doit non seulement rester en vie, mais aussi comprendre ce qu’est le Secret pour parvenir à le préserver. Dans sa quête, parsemée d’énigmes et de symboles à décrypter, elle est aidée par un agent spécial. Mais est-il vraiment son allié ?.

On m’a prêté ce livre, tout à fait par hasard. Et il m’aura fallu une soirée et une après midi de grand froid pour le lire 🙂

Amateurs d’aventure mêlant fantastique, mystères autour de faits historiques réels et un peu d’ésotérisme, vous devriez apprécier le secret des glaces.

Tous les ingrédients sont au rendez-vous, une belle héroïne en danger, un chevalier servant, des méchants, des secrets de famille en pagaille, un complot mondial qui remonte à la guerre froide. Vous mélangez le tout, saupoudrez d’un zeste de passion et de trahisons. Et hop ! Le tout se lit extrêmement vite, d’autant que le rythme effréné de l’histoire nous entraine au fil des pages et nous garde attentif à chaque instant.

Les côtés négatifs ? Les nombreux ouvrages du même genre ont déjà pas mal épuisé les rebondissements possibles, notamment autour des faits historiques. J’ai trouvé pour ma part, que même en restant dans l’intrigue et toujours intéressée par ma lecture, je n’étais que rarement surprise parce qui se passait…

 

Fait intéressant ou marketing ? Philip Carter est un nom de plume et cacherait un auteur « internationalement connu »… J’ai retrouvé l’article que j’avais lu l’année dernière sur le sujet 😉

http://www.actualitte.com/international/le-secret-des-glaces-est-bien-garde-31878.htm