Archives d’un auteur

L’etrange voyage de Mr. Dalrdry

8 janvier 2012

de Marc Levy

Alice mène une existence tranquille, entre son travail, qui la passionne, et sa bande d’amis, tous artistes à leurs heures.
Pourtant, la veille de Noël, sa vie va être bouleversée. Au cours d’une virée à la fête foraine de Brighton, une voyante lui prédit un mystérieux avenir. Alice n’a jamais cru à la voyance, mais elle n’arrive pas à chasser ces paroles de son esprit, et ses nuits se peuplent de cauchemars qui semblent aussi réels qu’incompréhensibles. Son voisin de palier, Monsieur Daldry, célibataire endurci, gentleman excentrique et drôle, aux motivations ambiguës, la persuade de prendre au sérieux la prédiction de la voyante et de retrouver les six personnes qui la mèneront vers son destin.
De Londres à Istanbul, il décide de l’accompagner dans un étrange voyage

Lu en France, en moins de 3 jours (surtout le soir et la nuit en fait). Ça nous change un peu des histoires paranormales habituelles de Mr. Levy, même si il y a une voyante extralucide impliquée.

Ca se lit vite, facilement, et ca m’a fait penser a l’Alchimiste de Paulo Coelho, en quand même beaucoup moins philosophique. C’est une histoire de recherche de soi, un peu, d’amitié et éventuellement d’amour au final.

Bref, ça m’a rappelle, que parfois on va chercher bien loin, ce qui en fait se trouve juste sous notre nez.

Publicités

The five Dysfunctions of a team –

7 janvier 2012

Once again using an astutely written fictional tale to unambiguously but painlessly deliver some hard truths about critical business procedures, Patrick Lencioni targets group behavior in the final entry of his trilogy of corporate fables. And like those preceding it, The Five Dysfunctions of a Team is an entertaining, quick read filled with useful information that will prove easy to digest and implement. This time, Lencioni weaves his lessons around the story of a troubled Silicon Valley firm and its unexpected choice for a new CEO: an old-school manager who had retired from a traditional manufacturing company two years earlier at age 55. Showing exactly how existing personnel failed to function as a unit, and precisely how the new boss worked to reestablish that essential conduct, the book’s first part colorfully illustrates the ways that teamwork can elude even the most dedicated individuals–and be restored by an insightful leader. A second part offers details on Lencioni’s « five dysfunctions » (absence of trust, fear of conflict, lack of commitment, avoidance of accountability, and inattention to results), along with a questionnaire for readers to use in evaluating their own teams and specifics to help them understand and overcome these common shortcomings. Like the author’s previous books, The Five Temptations of a CEO and Obsessions of an Extraordinary Executive, this is highly recommended. –Howard Rothman

Lecture obligatoire pour mon premier cours de MBA. J’ai été assez surprise, que le livre soit écrit comme un roman. Y a des petits graphiques quand même, mais au final, ça se lit comme une histoire. J’ai trouve le livre intéressant, ça explique bien les dynamiques de groupe, et çà a permis d’avoir un autre regard, sur comment les différents groupes de travail dont je fais partie, fonctionnent.
Cela devrait m’aider à adopter différentes approches.

Helene de Champlain – L’erable Rouge

8 décembre 2011

de Nicole Fyfe-Martel

L'erable rouge

« La saga se poursuit! En proie à une étrange dépression depuis son retour forcé en France, Hélène de Champlain choisit de relater son voyage en Amérique, qui se déroule de 1620 à 1624, dans un cahier secret. Revivant en pensées et en écriture les moments forts de son long périple, elle raconte la difficile traversée, la rencontre avec les peuplades amérindiennes, la vie avec les colons et la découverte de la nature chatoyante de ce pays, nouvelle terre de ses amours avec Ludovic Ferras, à l’abri des regards de son époux, Samuel de Champlain.

Tentant l’impossible pour retourner en Nouvelle-France, où elle est persuadée que son amant l’attend, sous l’érable rouge, elle se voit néanmoins confinée à la France, qui est ébranlée par de multiples conflits politiques. Voulant à tout prix retrouver Ludovic et faire revivre la passion qui la lie à lui, Hélène fait alors un pacte avec elle-même : elle donnera sa vie à Dieu et se fera religieuse en échange d’une rencontre avec son fils, qu’elle cherche à retrouver. « 

Le deuxième tome de la trilogie! Toujours aussi délicieux à lire. Peut être parce que je suis fleur-bleue, j’aime les histoires d’amour impossibles, où les multiples rebondissements vous tiennent en haleine jusqu’à la fin! Toujours sous fond d’histoire de France et de Nouvelle France.

Evangeline et Gabriel

22 novembre 2011

de Pauline Gill

Evangeline et Gabriel - Pauline Gill

Resume:
Les Acadiens Évangéline Bellefontaine, dite LaBiche, et Gabriel Melanson portent dans leur coeur et dans leur chair la déchirure de tout un peuple arraché à ses racines pour assouvir les ambitions d’un conquérant anglais.
Dans le village de la Grand’Prée, Évangéline et Gabriel vivent, en 1755, les premiers frissons d’un grand amour. L’innocence de leur jeunesse se heurte bien vite aux mouvements des troupes anglaises, qui se font de plus en plus présentes dans le Bassin des Mines. Un complot se trame au fort Edward, où siège le lieutenant-gouverneur Charles Lawrence.
Séparés, emprisonnés, dépossédés de leurs biens, les jeunes époux, impuissants, voient les soldats anglais vider l’Acadie de ses habitants, entasser ceux-ci dans les cales nauséabondes de vaisseaux surpeuplés, pour ensuite les jeter comme des épaves sur les rives des colonies anglaises d’Amérique. L’amour d’Évangéline et de Gabriel, plus solide que le cap Blomidon, résistera-t-il au génocide de leur peuple?
Cet amour a donné une voix aux Acadiens, qui en chantent la légende depuis deux siècles

Encore une histoire d’amour avec cette fois-ci l’histoire de la deportation des Acadiens en toile de fond. C’est un peu lent a se mettre en place, mais j’ai aussi beaucoup aime. J’ai appris une fois encore, pas mal de choses sur un morceau d’histoire de mon pays d’adoption, que je ne connaissais pas.

Il existe un poeme celebre ecrit par le poète américain Henry Wadsworth Longfellow qui s’appelle.

The Hunger – An Irish Girl’s Diary 1845-1847

19 novembre 2011

de Carol Drinkwater

It’s 1845 and blight has destroyed the precious potato crop, leaving Ireland starving. Phyllis works hard to support her struggling family, but when her mother’s health deteriorates she sets off in search of her rebel brother and is soon swept up in the fight for a free and fair Ireland.

J’ai reçu ce livre de la part d’Isa, dans notre cadre d’échange de livre. L’action se passe en Irlande pendant la famine de 1845 causée par la perte des pommes de terre.

Ça se lit très facilement. J’ai appris énormément sur l’histoire de l’Irlande que je ne connaissais pas.

Docteur Irma – La trilogie

16 novembre 2011

de Pauline Gill

Docteur Irma

Irma LeVasseur, première pédiatre canadienne-française, une femme aussi forte que sensible, aussi déterminée qu’originale, contre vents et marées, a consacré sa vie à la santé des enfants. Le récit de sa destinée insuffle courage et espoir à qui doit se battre contre l’inégalité des chances dans notre société. Une exceptionnelle trilogie pour une femme aussi grande que sa cause!

Le parcours d’Irma LeVasseur est remarquable et cette trilogie relate toutes les étapes importantes de sa vie. Après des études à Sillery, en 1894, elle doit aller chercher son doctorat en médecine à l’Université Saint-Paul (Minnesota), toutes les universités québécoises lui fermant leurs portes. De retour au Québec, le Collège des médecins lui refuse un permis de pratique. Elle se tourne alors vers l’Assemblée législative qui, trois ans plus tard, vote un bill privé lui permettant d’exercer sa profession.
Ces trois ans d’attente, la Dre LeVasseur les passe à travailler à New York. Elle fonde ensuite à Montréal le premier hôpital pour traiter gratuitement les enfants de toute ethnie et de toute condition, l’Hôpital Sainte-Justine (1907). Pendant la guerre 1914-1918, elle est la seule docteure canadienne-française à se rendre en Serbie pour soigner la population et les soldats. À Québec, elle fondera ensuite l’Hôpital de l’Enfant-Jésus (1923) et l’Hôpital des Enfants-Malades (1925). Parallèlement à sa carrière exceptionnelle, Irma LeVasseur verra sa vie personnelle marquée par l’incessante recherche de sa mère, qu’elle a perdue à douze ans, par des renoncements exigeants, mais aussi par un fort lien avec ses proches.

J’ai beaucoup aimé le livre, une fois encore. C’est l’histoire d’une femme féministe avant les féministes, mais dans un sens « positif », parce qu’elle s’est battue pour pouvoir devenir médecin, et être reconnue comme égale des hommes. C’est très facile à lire, et divertissant.
Sans ce livre, je n’aurai probablement pas connu l’existence de cette femme de caractère, qui a fait avance la médecine au Québec.

Helene de Champlain – Manchons et Dentelles

13 novembre 2011

de Nicole Fyfe-Martel

Helene de Champlain - Manchons et Dentelles

Dans une France déchirée par les guerres de Religion qui conduisent à l’assassinat d’Henri IV, Hélène vit ses premiers émois amoureux. La si jolie fille de Nicolas Boullé, secrétaire du Roi de France, court dans la campagne normande à la découverte de son Ludovic, un jeune apprenti pelletier. Le bonheur est là, simple et tranquille. Mais elle apprend tout à coup qu’on la marie à un grand explorateur de l’Amérique, qui a plus de quarante ans…Que fera-t-il? Que fera-t-elle? Attention aux jeux de l’amour! Ici on pend les amants coupables! Mais comment résister au beau Ludovic quand la passion la plus sensuelle vous gouverne? La batailleuse se soumettra apparemment à la loi du père, mais elle n’en fera qu’à sa tête dans un tableau étourdissant. C’est l’époque où l’Amérique fait rêver plus que jamais l’Europe. Québec n’a que deux ans, mais les fascinantes fourrures de la Nouvelle-France glissent déjà sur les dentelles de la doulce France. Voici une saga de grande qualité, un roman de cape et d’épée mené par une folle d’amour.

Une histoire d’amour, sous fond historique! J’ai beaucoup aimé, ça se lit facilement, et surtout ça m’a permis de voir découvrir la relation entre l’histoire de France et l’histoire de la Nouvelle-France, que l’on n’étudie pas vraiment en cours d’histoire. J’ai ainsi pu faire le lien entre mon pays d’origine et mon pays d’adoption.

C’est une trilogie, la 2eme partie a suivre prochainement!

The girl with the Dragon Tatoo

9 octobre 2010

de Stieg Larsson

Resume:

Middle-aged journalist Mikael Blomkvist, who publishes the magazine Millennium in Stockholm has lost a libel case involving damaging allegations about billionaire Swedish industrialist Hans-Erik Wennerström, and is sentenced to three months in prison. Facing jail time and professional disgrace, Blomkvist steps down from his position on the magazine’s board of directors, despite strong objections from Erika Berger, Blomkvist’s longtime friend, occasional lover, and business partner. At the same time, he is offered an unlikely freelance assignment by Henrik Vanger, the elderly former CEO of Vanger Enterprises. Blomkvist accepts the assignment — unaware that Vanger commissioned a comprehensive investigation into Blomkvist’s personal and professional history, carried out by gifted private investigator Lisbeth Salander.

Il s’agit du premier roman d’une trilogie par l’auteur Stieg Larsson, qui est décédé avant même d’avoir publié les 3 nouvelles, et a connu un succès planétaire posthume. Il parait même qu’il y aurait un numéro 4 dont le début et la fin ont été écrits, mais il y a quelques débats juridiques sur qui devrait écrire le milieu!

Je l’ai lu en anglais. J’ai adore, ca prend un peu de temps à se mettre en route, mais une fois la machine lancée, on ne peut plus s’arrêter. La fin est peut être un peu beaucoup prévisible, mais je n’en dirai pas plus pour ne pas gâcher l’effet de surprise, ou de non-surprise d’ailleurs.

La suite au prochain épisode!

Que serais-je sans toi?

19 mai 2010

de Guillaume Musso

Gabrielle a deux hommes dans sa vie.

L’un est son père, l’autre est son premier amour.

L’un est un grand flic, l’autre est un célèbre voleur.

Ils ont disparu depuis longtemps, laissant un vide immense dans son cœur.

Le même jour, à la même heure, ils surgissent pour bouleverser sa vie.

Ils se connaissent, ils se détestent, ils se sont lancé un défi mortel.

Gabrielle refuse de choisir entre les deux,

elle voudrait les préserver, les rapprocher, les aimer ensemble.

Mais il y a des duels dont l’issue inéluctable est la mort.

Sauf si…

J’ai lu ça à une vitesse vertigineuse. C’est facile à lire, mais alors la fin est tirée par les cheveux… C’est le même style que Marc Levy en fait. Un livre pour se détendre, mais peut être l’emprunter à la bibliothèque plutot que de l’acheter.

La Consolante – Anna Gavalda

30 avril 2010

Le résumé:

‘Charles Balanda, 47 ans, architecte à Paris, apprend incidemment la mort d’une femme qu’il a connue quand il était enfant, et adolescent. ‘Il déchire la lettre et la jette dans la poubelle de la cuisine. Quand il relève son pied de la pédale et que le couvercle retombe, clac, il a l’impression d’avoir refermé, à temps, une espèce de boîte de Pandore, et, puisqu’il est devant l’évier, s’asperge le visage en gémissant. Retourne ensuite vers les autres. Vers la vie. Se sent mieux déjà. Allez… C’est fini. C’est fini, tu comprends ?’ Le problème, c’est que non, il ne comprend pas. Et il n’y retourne pas, vers la vie. Il perd l’appétit, le sommeil, abandonne plans et projets et va essayer de comprendre pourquoi tout se fissure en lui. Et autour de lui. Commence alors un long travail de deuil au bout duquel il est obligé de se rendre à l’évidence : l’échelle de cette vie-ci est illisible et il faut tout rebâtir.’ Anna Gavalda

Alors c’est lent, vraiment lent, pendant les 300 premieres pages, la fin est bonne, mais j’ai eu du mal a accrocher et faut vraiment etre patient. Bref, accrochez vous si vous avez du mal.