Posts Tagged ‘Shopaholic’

L’accro du shopping a une soeur

12 avril 2012

de Sophie Kinsella

Après une lune de miel à rallonge, Becky rentre à Londres et retrouve son train-train de citadine avec un goût amer : sa meilleure amie l’a remplacée par une fille se rapprochant plus du cheval que de l’idéal féminin, son jouet préféré – sa Carte Bleue – est bloqué, son mari est débordé. Mais le meilleur reste à venir : ses parents lui apprennent qu’elle a une sœur née des amours prénuptiales de son père ! Un nouvel horizon se dessine pour Becky : vivement la folle aventure familiale faite de séances intensives de shopping et de soirées pyjamas. Car elle n’imagine pas seul un instant que Jess soit tout sauf son double… Loin de renoncer malgré leurs différences, Becky va prouver une fois de plus qu’elle a plus d’un tour dans ses sacs !

L’avis de Pica:

De nouveau des rires et des bons moments avec Becky qui s’attend à ce que sa sœur soit comme elle, mais quelle surprise, elle est tout son opposé : elle n’aime pas les fringues, le shopping et cerise sur le gâteau, elle est radin !!!!!

L’avis de Cath:

Ce tome a commencé pour moi le début de la fin de l’intérêt de la série. Le premier (les Confessions) puis le second (l’accro du shopping à Manhattan)  et le troisième (son mariage) restaient de bonne facture pour moi, mais celui-ci s’essouffle.

Les sourires sont toujours au rendez-vous mais moins souvent, ou plus exactement, Becky devient un peu trop prévisible et lassante dans son rôle de sœur fofolle et incapable de ne pas consommer… La découverte d’une sœur prête peut être moins à ce genre de rigolade, je ne sais pas. Toujours est-il que mon avis a été bien plus mitigé pour celui-ci…

Publicités

L’accro du shopping à Manhattan

18 mars 2012

de Sophie Kinsella

Becky Bloomwood, la terreur des distributeurs toujours aussi folle de fringues, ne s’est guère assagie question finances. Mais à quoi bon être enfin devenue la journaliste financière la plus populaire d’Angleterre si l’on n’en profite pas un peu ? Heureusement, elle file le parfait amour avec le séduisant Luke, son fiancé. Même s’il travaille du matin au soir pour monter sa nouvelle agence de communication à… New York ! Le rêve pour toute accro du shopping qui se respecte !
Aux anges, Becky s’envole avec lui vers ce paradis de la consommation où elle se grise à l’envi de soldes, de marques et de boutiques. L’ivresse tourne à la gueule de bois quand Luke découvre, un beau matin, dans un tabloïd anglais, un cliché de Becky en pleine frénésie d’achats sur la Cinquième Avenue. Autant dire adieu à leur crédibilité et à tous leurs grands projets. Mais la coïncidence est fâcheuse et Becky est sceptique face au hasard…

L’avis de Pica:

J’aime les lectures légères. Quand je suis tombée sur le tome 2 des aventures de Becky, je n’ai pas résisté !
Becky et les tentations de Manhattan… Frais, amusant même si parfois un peu « trop »… j’ai passé un bon moment, fous rires et bonne humeur assurés !

L’avis de Cath:

Je suis comme Pica, j’ai vraiment passé un excellent moment à la lecture de ce deuxième tome de la désormais longue série de l’accro du shopping. Je les ai découvert il y a 4-5 ans et à l’époque, c’était assez nouveau pour attirer l’attention. J’avais aussi aimé le principe de la construction du livre qui est entrecoupé de lettres que Becky envoie à droite à gauche ainsi que des réponses de temps en temps. Pas piqué des vers 😀 😀

Grands éclats de rire 🙂

Mini Shopaholic

30 octobre 2011

de Sophie Kinsella

Becky Brandon thinks that having a daughter is a dream come true: a shopping friend for life! But two-year-old Minnie has a quite different approach to shopping. The toddler creates havoc everywhere she goes, from Harrods to her own christening. Her favorite word is “Mine!” and she’s even trying to get into eBay! On top of everything else, Becky and Luke are still living with her parents (the deal on house #4 has fallen through), when suddenly there’s a huge nationwide financial crisis.

With people having to cut back, Becky decides to throw a surprise party for Luke to cheer everyone up. But when costs start to spiral out of control, she must decide whether to accept help from an unexpected source—and therefore run the risk of hurting the person she loves.

Will Becky be able to pull off the celebration of the year? Will she and Luke ever find a home of their own? Will Minnie ever learn to behave? And . . . most important . . . will Becky’s secret wishes ever come true?

Un tome de plus dans la sage de l’accro du shopping… Et oui, je l’avoue bien humblement, je suis une fan de Becky. Elle me fait rire et que celui/celle qui n’a jamais ri de stupidités me jette le premier livre :p

Force est quand même de constater que je n’ai pas autant ri avec celui-ci. Peut-être parce que maman moi-même, je n’ai pas pu apprécier autant que les autres fois les incohérences de Becky, ses disfonctionnements pathologiques qui jusque là m’amusaient m’ont plutôt ennuyé lorsqu’il s’appliquait à cette petite fille…

Tant pis… Je n’aurais de toutes façons pas pu ne pas lire ce dernier tome, c’est fait 🙂