Cet instant-là

by

de Douglas Kennedy

cetinstantla
Écrivain new-yorkais, la cinquantaine, Thomas Nesbitt reçoit à quelques jours d’intervalle deux missives qui vont ébranler sa vie : les papiers de son divorce et un paquet posté d’Allemagne par un certain Johannes Dussmann. Les souvenirs remontent… Parti à Berlin en pleine guerre froide afin d’écrire un récit de voyage, Thomas arrondit ses fins de mois en travaillant pour une radio de propagande américaine. C’est là qu’il rencontre Petra. Entre l’Américain sans attaches et l’Allemande réfugiée à l’Ouest, c’est le coup de foudre. Et Petra raconte son histoire, une Histoire douloureuse et ordinaire dans une ville soumise à l’horreur totalitaire. Thomas est bouleversé. Pour la première fois, il envisage la possibilité d’un amour vrai, absolu. Mais bientôt se produit l’impensable et Thomas va devoir choisir. Un choix impossible qui fera basculer à jamais le destin des amants. Aujourd’hui, vingt-cinq ans plus tard, Thomas est-il prêt à affronter toute la vérité ? A la fois drame psychologique, roman d’idées, roman d’espionnage mais surtout, histoire d’amour aussi tragique que passionnée, un roman ambitieux porté par le talent de Douglas Kennedy.

Depuis que j’ai découvert Douglas Kennedy, je suis une grande fan. Je me suis donc plongée avec plaisir dans « Cet instant-là »…

On retrouve encore cette fois-ci les thèmes privilégiés de Kennedy : une vie stable mais avec un manque, un bouleversement, puis une remontée vers un autre état stable… Ce côté là devient plutôt prévisible maintenant. Mais jusqu’à présent, les situations mises en scène ont toujours été suffisamment variées et originales pour que la persistance de la trame globale ne me lasse pas.

Encore une fois, cet ouvrage a une dose de « différent » suffisante pour capter notre attention et la maintenir en alerte jusqu’à la fin.

Le contexte majeur cette fois-ci est Berlin en période de guerre froide. Plus précisément, le narrateur est un auteur qui vient de se séparer de sa femme, après une grosse remise en question. Un paquet lui arrive contenant un journal… Flash back s’en suit… et je ne vous en raconterai pas plus…

J’ai trouvé la lecture de ce livre aisée et fluide comme à chaque fois. Les étapes s’enchainent avec facilité. Des rebondissements intéressants, même si certains se pressentent. Le tout sur fond d’espionnage et de propagande… Berlin oblige🙂 Un dénouement dans la lignée des autres livres de Kennedy, toujours une lueur d’espoir. Des choix à faire, douloureux quelques fois et rarement faciles. L’avenir est fait de ce que l’on veut en faire…

Les points négatifs ? Un petit côté caricatural à certaines scènes se passant à Berlin. Et malgré ce que j’ai pu dire plus haut: un peu moins d’originalité que dans les livres précédents…

Étiquettes : ,

4 Réponses to “Cet instant-là”

  1. Lesécritsvains Says:

    Ça fait plusieurs mois que j’ai envie de découvrir cet auteur, tu me donnes bien envie de commencer par celui-là ! À moins que tu n’en aies un encore mieux à me conseiller🙂

    • Cath Says:

      Bonjour et merci de ta visite…
      Oh oui, je ne commencerais pas par celui-ci… Je te conseille Cul-de-sac, qui s’appelle maintenant Piège Nuptial. J’en parle ici

      ou encore Les charmes discrets de la vie conjuguale… L’homme qui voulait vivre sa vie…

      • Lesécritsvains Says:

        Je crois que j’ai « L’homme qui voulait vivre sa vie » qui traîne chez moi, je commencerai donc par celui-là ! Merci pour ta réponse !

  2. Le cas Eduard Einstein de Laurent Seksik Says:

    Voilà un auteur qui m’inspire beaucoup. Ce livre m’intéresse énormément!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :