Posts Tagged ‘meilleur des mondes’

Specials

27 décembre 2011

de Scott Westerfeld

Uglies serie 3 Specials Scott Westerfeld

Tally thought they were a rumor, but now she’s one of them. A Special. A super-amped fighting machine, engineered to keep the uglies down and the pretties stupid.

But maybe being perfectly programmed with strength and focus isn’t better than anything else she’s ever known. Tally still has memories of something else.

Still, it’s easy to tune that out – until she’s offered a chance to stamp out the rebels of the New Smoke permanently. It all comes down to one last choice: listen to that tiny , faint heartbeat, or carry out the mission she’s programmed to complete. Either way, Tally’s world will never be the same.

Voici que je referme ce troisième volet des aventures de Tally Youngblood que je vais définir comme mon premier livre dans le cadre d’un Challenge Dystopie…Une excuse de plus pour rester dans ce thème 😉

Après Uglies et Pretties, Tally est devenue Special. Les « Specials », on les a découvert dans les deux premiers tomes qui nous les avaient présenté comme une sorte d’évolution cruelle des Pretties. On les découvre en réalité bien plus évolués physiquement, leurs corps ayant été optimisés pour la survie et l’action. Quant à leur esprit, il est acéré, vif, sans remords et sans état d’âme.

Mais notre Tally n’est pas comme tout le monde. Si elle a pu se « deprettyser » toute seule (haha, pourquoi je n’inventerais pas un mot moi aussi :D), pourra-t-elle en faire de même en tant que Special ?

Que dire de ce tome. Il est mordant, cruel assez souvent. Il suit encore une logique assez proche des deux autres,ce qui m’a déçu, mais il garde un esprit particulier malgré tout ce qui maintient un intérêt non négligeable à la lecture, d’autant que le rythme est plutôt très soutenu !

Tally est un personnage très attachant. Son « amie » Shay m’a cassé les pieds au plus haut point, mais n’est-ce pas le but de l’auteur ?

Je regrette plusieurs choses malgré tout. D’une part que les personnages autres que Tally n’aient pas été un peu plus fouillés. Notamment David et sa mère, ainsi que le docteur Cable. D’autre part que ce monde incroyable qui nous a été dévoilé ne soit pas développé un peu plus. La cité de Diego, le monde des Rusties, la réserve, l’origine de ces Specials et leur raison d’être, les vrais dirigeants,etc… On reste dans de la lecture facile : action – action – action… alors que de nombreux thèmes très intéressants ont été levés dès le premier tome. C’est dommage.

Quant au dénouement du dernier chapitre… je ne le trouve pas du tout, mais alors pas du tout intéressant… tout cuit… quasi ridicule !

Bref, comme vous l’aurez compris, je finis ma lecture un peu déçue… C’est une série qui enthousiasmera ma fille, j’en suis certaine.  Je me suis moi-même prise au jeu mais ai eu trop d’attentes. Je finirai quand même la série… Mais plus calmement 🙂

Publicités

Pretties

17 décembre 2011

de Scott Westerfeld

In Tally’s world, your 16th birthday brings an operation that turns you from a repellant Ugly into a stunningly attractive Pretty, and catapults you into a high-tech paradise where your only job is having a really good time. Just before her birthday, Tally discovered that turning Pretty comes with a terrible price. She vowed to accept the operation, but with the understanding that her friends on the outside would rescue her, and let her be the guinea pig for the experimental and highly dangerous cure they’re developing.

But in the second book of the Uglies series, Tally’s Pretty. And everything’s changed. The new, Pretty Tally is totally happy right where she is. She doesn’t think she needs any kind of cure at all. When someone from her Ugly life shows up with a message, Tally has a hard time listening. Did she really promise to give all this up? Is she bound by a promise she made when she was a different person? If there is anything left of the old Tally, how will she fight her way out to keep her word and help her friends?

Ce second tome du monde de Tally Youngblood, que j’avais découvert dans Uglies, se lit aussi vite que le premier. Nous avons quitté Tally sur le chemin de son opération pour devenir Pretties. La voici donc devenue jolie, selon les critères de ce monde bien particulier.

On découvre l’univers des Pretties, qui n’était qu’évoqué dans le premier tome. Un univers de plaisir et d’insouciance, au moins pour ces New Pretties. Ici, tout est Bogus ou Bubbly. L’objectif étant bien entendu d’être le plus bubbly possible. Si cette répétition à outrance m’a un peu saoulé, j’ai également trouvé qu’elle caricaturait pas mal l’univers ado qui se concentre souvent sur quelques mots à la mode. Je me souviens de ceux de mon époque (qui sont complètement « has been » maintenant hihi), et je vois bien que maintenant, ma grande fille suit le même chemin.

Tally n’a pas perdu tous ses souvenirs, sent confusément que certaines choses lui échappent. Il apparaît évident très rapidement qu’elle n’est pas juste jolie et sans cervelle comme la plupart… Une part d’elle-même attend plus, remet en cause beaucoup de ce qui l’entoure et se rebelle, à petite échelle seulement au début, mais n’accepte pas l’ordre établi.

Quand un de ses anciens complices de Smoke lui donne deux comprimés et une lettre qu’elle s’est écrite à elle-même quand elle était encore Uglies, elle décide de partager ce remède avec son ami Zane, lui aussi Pretty, et plutôt bubbly.

Si toute la première partie du livre met en scène un décor nouveau, Pretty Town… la suite ressemble un peu trop à la structure du premier tome. Une bande de Pretties décide de fuir la ville avec Tally et Zane pour trouver New Smoke. Il s’ensuit un parcours de Tally, séparée des autres au cours de l’évasion, pour retrouver David et les les rebelles.

J’ai bien aimé son passage dans la réserve… dont je ne parlerais pas plus pour ne pas trop en révéler. Disons que celà laissait entrevoir un peu plus de choses de ce monde étrange.

Quant à la suite et fin du livre. Bien trop semblable au premier tome encore une fois. Sans qu’elle s’en doute, encore une fois, Tally a conduit les Specials tout droit vers New Smoke. Les rebelles doivent fuir et l’on sait ce qui attend la jeune fille.

Sans être un copié-collé du tome 1, j’ai regretté que ce tome ne propose pas un peu plus de découverte du monde dystopique des Uglies, Rusties, Pretties,etc… Il me semble qu’il y avait beaucoup de matières pour éblouir le lecteur, et que l’auteur a choisi la solution facile, sous-estimant un peu nos lecteurs ados.

Ça n’en reste pas moins une bonne lecture, super facile en anglais et un univers décalé très intéressant. Affaire à suivre avec Specials.

Uglies

26 novembre 2011

de Scott Westerfeld

Tally is about to turn sixteen, and she can’t wait. In just a few weeks she’ll have the operation that will turn her from a repellent ugly into a stunningly attractive pretty. Ans as a pretty, she’ll be catapulted into a high-tech paradise where her only job is to have fun.

But Tally’s new friend Shay isn’t sure she wants to become a pretty. When Shay runs away, Tally learns about a whole new side of the pretty world – and it isn’t very pretty. The authorities offer Tally a choice: find her friend and turn her in, or never turn pretty at all. Tally’s choice will change her world forever…

Et oui, voilà que je récidive encore dans la littérature ado 🙂 Mais bon mon dernier essai ayant été pas mal concluant avec Hunger Games, je me suis dit que je devais tenter cette série dont j’ai entendu beaucoup de bien !

Je dois aussi ajouter que c’est encore une série de Science Fiction, encore une dystopie genre Le meilleur des Mondes… et que j’aime beaucoup ce genre… Ça aide 😉

Bref, cette série met en scène un monde bien simple au moins en apparence… Quand vous naissez, vous êtes un Little (un petit)… jusqu’à vos 12 ans, et là, vous déménagez dans un internat et dans une autre ville, car vous êtes devenus un Ugly (un moche)… et vous le resterez jusqu’à vos 16 ans… Mais le jour de vos 16 ans sera l’apothéose, car vous subirez l’Opération qui vous rendra Pretty (je vous le traduis ??)  et vous serez beaux et insouciants pour le reste de votre vie !

Voilci le décor de cet univers de rêve…

Sauf que on apprend que certains ne deviennent jamais Pretty, parce qu’ils ne le veulent pas et ceux-là, ils s’enfuient. On les appellent les Smokies (parce qu’ils habitent la Smoke, un endroit protégée par une épaisse fumée). Et bien sur dans les Pretties, il y en a qui sont moins insouciants que les autres, et ils cherchent à se débarasser des Smokies…

Tally fait donc partie de ces Uglies qui vont devenir très bientôt Pretties et elle a hâte. Mais suite à la fuite de son amie Shay, une division spéciale lui fait du chantage et l’oblige à rechercher le refuge de ces rebelles pour les mettre enfin sous le contrôle des Pretties.

Ce premier tome la suit dans son attente insouciante du jour de ses 16 ans, sa découverte un peu brutale de la face cachée et bien moins attractive de son univers, sa recherche de la Fumée et sa découverte de l’univers de ces rebelles qui refusent l’opération et vivent « en vrai ».

On suit ensuite la destruction de ce village et la tentative des survivants de recréer une nouvelle Fumée.

Un livre qui se lit vraiment facilement et est assez fascinant pour tout dire. Bien sûr que nous sommes dans une vision futuriste et dérangée… Mais ce dictat de la beauté est assez facile à assimiler, même si poussé dans des extrêmes littéraires 🙂

Le début est très calme mais j’ai apprécié que l’auteur prenne le temps de placer le décor et l’ambiance. Le personnage de Tally est intéressant et évolue bien. Les personnages secondaires sont plutôt prometteurs pour la suite… car bien sûr il y a une suite 😉

Lu en anglais, je l’ai trouvé quand même un peu simpliste… On a du Ugly et du Pretty à tout bout de champ. Il me semble qu’il y a moyen de ne pas faire tant de répétition… Mais bon, je garde à l’esprit que c’est un roman jeunesse.

Il n’en reste pas moins un livre avec un thème intéressant, quelques sujets de réflexion pour nos jeunes, de l’aventure et du suspens…

Que demander de plus 🙂