Posts Tagged ‘aventures’

Michel Strogoff

14 décembre 2011

de Jules Verne

Michel Strogoff

Les provinces sibériennes de la Russie sont envahies par des hordes tartares dont Ivan Ogareff est l’âme. Ce traître, poussé par une ambition insensée autant que par la haine, projette d’entamer l’empire moscovite ! Le frère du tsar est en péril à Irkoutsk, à 5 523 kilomètres de Moscou et les communications sont coupées. Comment le prévenir ? Pour passer, en dépit des difficultés sans nombre et presque insurmontables, il faudrait un courrier d’une intelligence et d’un courage quasi surhumains. Le capitaine Michel Strogoff est choisi et part, porteur d’une lettre du tsar, en même temps qu’une jeune Livonienne, la belle Nadia, et que deux journalistes, l’Anglais Harry Blount et le Français Alcide Jolivet… Dans ce très grand roman, les extraordinaires péripéties, souvent dramatiques, que va connaître Michel Strogoff, un des plus merveilleux héros de Jules Verne, au cours de son voyage à travers les immenses régions sibériennes, tiennent en haleine les lecteurs jusqu’à la dernière page.

Avec la pile de livres que j’ai à lire, ne me demandez pas pourquoi je suis en pleine relecture de quelques classiques… J’en sais rien 🙂

Enfin, si… Jules Verne, je sais un peu. Je veux que ma grande les lise… et donc, je les relis avant… Mouais… c’est pas une si bonne raison que ça 😀

L’autre raison, c’est que Michel Strogoff, c’est quasi mon premier amour… alors bon, je suis retournée lui rendre visite 😉

Je parle régulièrement des livres qui m’ont donné le goût de lire… A force, vous allez me dire que çà fait beaucoup 🙂 mais la vérité, c’est que Jules Verne, notamment pour le goût des livres d’aventure, c’est un maître, non ?

Que ce soit les Tribulations d’un chinois en Chine, dont j’ai parlé il y a quelques temps… ou Michel Strogoff, pour cette relecture… ou encore Le Tour du Monde en 80 jours dont je vous parlerai certainement un de ces jours, ces livres m’ont fait voyagé à perdre haleine, m’ont fait tenir éveillée pour prolonger ma lecture. En fermant les yeux, je me voyais dans les décors de Jules Verne, j’aurais tout donné pour me réveiller au milieu de ces personnages qui m’hypnotisaient.

J’ai lu dernièrement une citation de Mona Ozouf que j’appliquerai bien non pas à la culture mais à la lecture : « A quoi sert d’être cultivé? A habiter des époques révolues et des villes où l’on n’a jamais mis les pieds. A vivre les tragédies qui vous ont épargné, mais aussi les bonheurs auxquels vous n’avez pas eu droit. A parcourir tout le clavier des émotions humaines, à vous éprendre et vous déprendre. A vous procurer la baguette magique de l’ubiquité. Plus que tout, à vous consoler de n’avoir qu’une vie à vivre. »

Voilà cette citation résume tout ce que Jules Verne en particulier et la lecture en général a fait naitre en moi, et l’aventure continue.

Publicités

Les tribulations d’un Chinois en Chine

31 octobre 2011

de Jules Verne

Le richissime Chinois Kin Fo vient de se trouver soudainement ruiné. La vie, qui lui paraissait jusqu’alors insipide, lui devient insupportable. Il contracte une assurance vie de 200 000 dollars en faveur de sa fiancée Lé-ou et du philosophe Wang, son mentor et ami à qui il demande de le tuer dans un délai de deux mois, tout en lui remettant une lettre qui l’innocentera de ce meurtre. Avant le délai imparti, Kin Fo recouvre sa fortune, doublée. Il n’est plus question pour lui de renoncer à la vie. Mais Wang a disparu avec la lettre et il n’est pas homme à rompre une promesse ! Voilà donc Kin Fo condamné à mort, par ses propres soins ! Une seule ressource : retrouver Wang. Et Kin Fo de se lancer dans le plus haletant des périples au pays du Céleste Empire. Récit alerte à l’intrigue parfaitement bien menée, Les tribulations d’un Chinois en Chine est un des joyaux des  » Voyages extraordinaires  » du grand Jules Verne.

Un autre livre que j’aime d’amouououour ! Un autre de ces livres qui m’a fait aimé les livres et la lecture avec passion 🙂

Bon, vous me direz que Jules Verne, de toutes façons, c’est un hit assuré quand on est jeune (ou du moins de mon temps parce que maintenant, je ne sais pas trop)… mais quand même, celui-ci tient une place toute particulière dans mon cœur… et le film que j’ai découvert pas très longtemps après ma première lecture n’a fait que maintenir cet engouement… (même si le scénario a pris de nombreuses libertés)

Pourquoi ? Bien bonne question… Je pense que le titre a eu beaucoup d’importance. C’est important le titre dans le choix d’un livre. C’est un des premiers romans avec un titre « bizarre » qui m’ait interpellé… Depuis, je ne les compte plus 😀

Les lieux où évolue le héros sont magiques, Jules Verne ne cherche pas vraiment à nous faire découvrir grand chose, mais nous détaille quelques endroits essentiels qui font rêver !

Les personnages sont parfaits, les méchants sont méchants à souhait…Les agents de la police d’assurance sont un couple de jumeaux à la Laurel et Hardy, Soun, le majordome est impressionnant de paresse.

Le rythme du livre enfin m’a gardé en haleine du début jusqu’à la fin. On ne s’arrête pas un instant pour souffler.

 

Je ne vais vous dire que cette relecture a fait renaitre tout ça en moi. Ce serait exagéré… Je me suis en revanche souvenue de ce plaisir que j’ai eu à lire ce voyage incroyable de Kin Fo. Aujourd’hui, je ne sais pas si un auteur comme Jules Verne fera autant rêver les enfants… Trop de livres qui sortent sur des sujets fabuleux. Pourtant, j’espère que mes enfants sauront apprécier à sa juste valeur les mondes merveilleux qu’il a créé.

Je vais de ce pas mettre ce livre dans la Pile A Lire de mon fiston 🙂