Archive for avril 2011

D’un océan à l’autre… où en êtes-vous ?

28 avril 2011

Une mise à jour de la page du Défi des Auteurs Canadiens… Ca ne fait pas de mal de temps en temps 😉

Le défi

Argali me semble en tête pour gagner dans sa catégorie 😀

Activons-nous pour la rattraper 😉

et bonne lecture à tout le monde

Publicités

Sépulcre

25 avril 2011

de Kate Mosse

Sépulcre Kate Mosse

Octobre 1891 : la jeune Léonie Vernier et son frère Anatole quittent Paris pour le Domaine de la Cade, à quelques kilomètres de Carcassonne. Dans les bois qui entourent la maison isolée, Léonie tombe par hasard sur les vestiges d’un sépulcre wisigoth. Au fil de ses recherches, elle découvre l’existence d’un jeu de tarots dont on prétend qu’il détient les pouvoirs de vie et de mort. Octobre 2007 : Meredith Martin arpente les contreforts pyrénéens dans le but d’écrire une biographie de Claude Debussy. Mais elle mène aussi une enquête sur ses propres origines. Armée d’une partition pour piano et d’une vieille photographie, la voilà plongée malgré elle au coeur d’une tragédie remontant à plus d’un siècle, où le destin d’une jeune fille, disparue par une nuit funeste, se mêle inextricablement à une dramatique histoire d’amour.

J’ai déjà eu le plaisir de lire Labyrinthe de cette auteure et j’avais beaucoup aimé. Me voici donc partie cette fois-ci pour Sépulcre.

La construction de ce roman n’a rien d’original, en ce sens que l’auteure reprend le même parallélisme que dans Labyrinthe : deux histoires imbriquées, l’une dans le passé, l’autre à notre époque. Mais je le savais dès la lecture de la quatrième de couverture, et pour tout dire, j’avais bien aimé cet enchevêtrement de faits dans le premier livre. Ça ne m’a donc pas rebuté de repartir dans le même genre de trame.

Le démarrage est un peu lent. On alterne entre deux époques… XIXème siècle, Paris puis la région de Carcassonne… et 2007, toujours Paris puis Carcassonne. Dans les deux cas, le personnage central est une jeune femme.

Avec le Sud Ouest et la ville fortifiée de Carcassonne en toile de fond, la musique et les tarots en personnages récurrents, un tueur psychopathe au XIXème , une petite histoire d’amour, l’intrigue est alléchante…

Je n’ai malheureusement pas eu le même plaisir à lire cet ouvrage… L’intrigue de Labyrinthe m’avait paru mieux ficelée et il m’avait semblé que l’action y était plus présente. J’ai trouvé l’intrigue de celui-ci un peu trop simple et malgré l’aspect fantastique alléchant, il manque un peu trop d’actions.

Le dénouement également n’a pas été à la hauteur de mes attentes, car trop rapide et peu décrit. C’est dommage et je suis déçue…

Mais je vais rester sur ma bonne impression de Labyrinthe et tenter prochainement un autre Kate Mosse (Fantômes d’hiver)… histoire d’affiner mon impression… Un partout, balle au centre 😉

Terres lointaines

3 avril 2011

de Léo et Icar

Terres lointaines Léo Icar

Pas de grandes lectures ces temps-ci… le passage à vide dure maintenant depuis le début de l’année… 😦

Mais je me replonge dans la bande dessinée, que je n’avais jamais vraiment abandonnée mais qui ces temps-ci est très présente sur ma table de nuit !

Et cette fin de semaine, je suis repartie dans un de ces mondes dont Léo a le secret… Après Aldébaran, Bételgeuse et Kénya, Terres lointaines ne m’a pas déçu en termes de décors fantastiques, créatures cauchemardesques et plantes abracadabrantes ! (La cueillette des perles vaut son pesant de cacahuètes)

Nous suivons plusieurs quêtes en même temps… Celle de Paul, jeune garçon fraichement débarqué sur Altair et à la recherche de son père, disparu et accusé de meurtre… Celle d’un archéologue et de son équipe qui parcourent la planète à la recherche des vestiges de ses anciens habitants, disparus sans laisser de traces et sans que l’on sache pourquoi…

L’histoire est un peu calme dans le premier tome, devient plus intéressante dans le second. Le troisième offre un nouveau rebondissement et réoriente un peu la trame…mais n’apporte aucun indice ou d’avancée… ce qui est un peu déstabilisant…

Il ne reste donc plus qu’à attendre le prochain tome, en espérant que l’on en apprendra un peu plus sur ce père mystérieux… et sur cette planète.

Et oui, dure vie que celle des amateurs de séries BD 😉