Posts Tagged ‘roman historique’

Au bord de la rivière, tome 1 : Baptiste

3 janvier 2013

de Michel David

auborddelariviere-1-baptiste

Dans cette nouvelle grande saga, Michel David nous entraîne au cœur de notre histoire, cette fois au temps de la colonisation, dans une province de Québec en plein développement. En 1870, au bord de la rivière Nicolet, une région agricole s’affirme et veut devenir une paroisse autonome. Des cultivateurs francophones et anglophones s’affrontent: les Canadiens contre les Irlandais, les Beauchemin contre les Ellis, les Rouges contre les Bleus, le rang Saint-Jean contre le rang Sainte-Ursule. Seules une mission et une religion communes les forcent à cohabiter. Émotions intenses, dialogues colorés, personnages attachants: les fidèles lecteurs de Michel David retrouveront avec plaisir le ton et l’univers uniques de ce grand romancier populaire trop tôt disparu.

Saga découverte sur internet, téléchargée en un tour de main et lue tout aussi rapidement !

Je suis friande de ces romans sur fond historique québécois et je n’avais jusqu’à présent lu que des auteurs féminins, mettant la plupart du temps en scène des héroïnes colorées. Cette saga est donc la première que je lis qui soit écrite par un homme et je l’ai beaucoup aimée !

Nous sommes en 1870, à la campagne. Les villages se construisent et s’agrandissent. Les fermes s’étendent. La vie est dure, mais apporte aussi son lot de satisfaction à des québécois durs au mal et au malheur. Cette série suit une famille en particulier, celle de Baptiste et Marie Beauchemin et de leurs enfants.

Il est particulièrement intéressant de les suivre dans ce premier tome qui met en scène à peu près toute une année. De mars au jour de l’an suivant, Michel David nous décrit la vie d’une famille dans son quotidien, le temps des érables, le défrichage des parcelles, les semailles, les grands ménages de printemps ou d’automne, les labours, les fêtes religieuses. L’ensemble est décrit avec minutie et tendresse. On s’attache à chacun des personnages pour leurs qualités, mais aussi leurs défauts.

L’aspect historique est illustré ici par l’omniprésence religieuse, et la montée de la politique. Conservateurs et libéraux s’affrontent déjà ! Le village est peuplé de francais et d’irlandais et la rivalité est tenace entre les deux clans.

Ce premier tome se lit d’une traite et la fin nous laisse impatient de la suite…

Publicités

Helene de Champlain – L’erable Rouge

8 décembre 2011

de Nicole Fyfe-Martel

L'erable rouge

« La saga se poursuit! En proie à une étrange dépression depuis son retour forcé en France, Hélène de Champlain choisit de relater son voyage en Amérique, qui se déroule de 1620 à 1624, dans un cahier secret. Revivant en pensées et en écriture les moments forts de son long périple, elle raconte la difficile traversée, la rencontre avec les peuplades amérindiennes, la vie avec les colons et la découverte de la nature chatoyante de ce pays, nouvelle terre de ses amours avec Ludovic Ferras, à l’abri des regards de son époux, Samuel de Champlain.

Tentant l’impossible pour retourner en Nouvelle-France, où elle est persuadée que son amant l’attend, sous l’érable rouge, elle se voit néanmoins confinée à la France, qui est ébranlée par de multiples conflits politiques. Voulant à tout prix retrouver Ludovic et faire revivre la passion qui la lie à lui, Hélène fait alors un pacte avec elle-même : elle donnera sa vie à Dieu et se fera religieuse en échange d’une rencontre avec son fils, qu’elle cherche à retrouver. « 

Le deuxième tome de la trilogie! Toujours aussi délicieux à lire. Peut être parce que je suis fleur-bleue, j’aime les histoires d’amour impossibles, où les multiples rebondissements vous tiennent en haleine jusqu’à la fin! Toujours sous fond d’histoire de France et de Nouvelle France.

Docteur Irma – La trilogie

16 novembre 2011

de Pauline Gill

Docteur Irma

Irma LeVasseur, première pédiatre canadienne-française, une femme aussi forte que sensible, aussi déterminée qu’originale, contre vents et marées, a consacré sa vie à la santé des enfants. Le récit de sa destinée insuffle courage et espoir à qui doit se battre contre l’inégalité des chances dans notre société. Une exceptionnelle trilogie pour une femme aussi grande que sa cause!

Le parcours d’Irma LeVasseur est remarquable et cette trilogie relate toutes les étapes importantes de sa vie. Après des études à Sillery, en 1894, elle doit aller chercher son doctorat en médecine à l’Université Saint-Paul (Minnesota), toutes les universités québécoises lui fermant leurs portes. De retour au Québec, le Collège des médecins lui refuse un permis de pratique. Elle se tourne alors vers l’Assemblée législative qui, trois ans plus tard, vote un bill privé lui permettant d’exercer sa profession.
Ces trois ans d’attente, la Dre LeVasseur les passe à travailler à New York. Elle fonde ensuite à Montréal le premier hôpital pour traiter gratuitement les enfants de toute ethnie et de toute condition, l’Hôpital Sainte-Justine (1907). Pendant la guerre 1914-1918, elle est la seule docteure canadienne-française à se rendre en Serbie pour soigner la population et les soldats. À Québec, elle fondera ensuite l’Hôpital de l’Enfant-Jésus (1923) et l’Hôpital des Enfants-Malades (1925). Parallèlement à sa carrière exceptionnelle, Irma LeVasseur verra sa vie personnelle marquée par l’incessante recherche de sa mère, qu’elle a perdue à douze ans, par des renoncements exigeants, mais aussi par un fort lien avec ses proches.

J’ai beaucoup aimé le livre, une fois encore. C’est l’histoire d’une femme féministe avant les féministes, mais dans un sens « positif », parce qu’elle s’est battue pour pouvoir devenir médecin, et être reconnue comme égale des hommes. C’est très facile à lire, et divertissant.
Sans ce livre, je n’aurai probablement pas connu l’existence de cette femme de caractère, qui a fait avance la médecine au Québec.

Helene de Champlain – Manchons et Dentelles

13 novembre 2011

de Nicole Fyfe-Martel

Helene de Champlain - Manchons et Dentelles

Dans une France déchirée par les guerres de Religion qui conduisent à l’assassinat d’Henri IV, Hélène vit ses premiers émois amoureux. La si jolie fille de Nicolas Boullé, secrétaire du Roi de France, court dans la campagne normande à la découverte de son Ludovic, un jeune apprenti pelletier. Le bonheur est là, simple et tranquille. Mais elle apprend tout à coup qu’on la marie à un grand explorateur de l’Amérique, qui a plus de quarante ans…Que fera-t-il? Que fera-t-elle? Attention aux jeux de l’amour! Ici on pend les amants coupables! Mais comment résister au beau Ludovic quand la passion la plus sensuelle vous gouverne? La batailleuse se soumettra apparemment à la loi du père, mais elle n’en fera qu’à sa tête dans un tableau étourdissant. C’est l’époque où l’Amérique fait rêver plus que jamais l’Europe. Québec n’a que deux ans, mais les fascinantes fourrures de la Nouvelle-France glissent déjà sur les dentelles de la doulce France. Voici une saga de grande qualité, un roman de cape et d’épée mené par une folle d’amour.

Une histoire d’amour, sous fond historique! J’ai beaucoup aimé, ça se lit facilement, et surtout ça m’a permis de voir découvrir la relation entre l’histoire de France et l’histoire de la Nouvelle-France, que l’on n’étudie pas vraiment en cours d’histoire. J’ai ainsi pu faire le lien entre mon pays d’origine et mon pays d’adoption.

C’est une trilogie, la 2eme partie a suivre prochainement!