Posts Tagged ‘science fiction’

Métro 2033

5 décembre 2011

de Dmitry Glukhovsky

2033. Une guerre a décimé la planète. La surface, inha­bitable, est désor­mais livrée à des monstruo­sités mutantes. Moscou est une ville aban­don­née. Les survi­vants se sont réfu­giés dans les pro­fon­deurs du métro­politain, où ils ont tant bien que mal orga­nisé des micro­sociétés de la pénurie.Dans ce monde réduit à des stations en déli­quescence reliées par des tunnels où rôdent les dan­gers les plus insolites, le jeune Artyom entre­prend une mission qui pour­rait le conduire à sauver les derniers hommes d’une menace obscure… mais aussi à se découvrir lui-même à travers les rencontres improbables qui l’attendent.

Première lecture d’un roman russe moderne, hormis les classiques, et j’ai adoré cette brique! La description du monde souterrain post-apocalyptique, des différentes sociétés qui se sont créées dans les stations du métro moscovite m’a littéralement transportée dans un autre monde.

J’ai par contre été profondément déçu de la fin, comme si elle avait été précipitée et écrite à la hâte, dommage. Mais la lecture de ce roman reste tout de même un excellent souvenir.

Publicités

La cage de Londres

18 novembre 2010

de Jean-Pierre Guillet

Il y a un peu plus d’un siècle avait lieu la première invasion de la Terre par les Martiens. Malgré leur supériorité technologique écrasante, les envahisseurs, terrassés par une bactérie, avaient alors perdu la guerre.
Mais quelque temps après ce cuisant échec, les Martiens avaient récidivé et, mieux préparés cette fois, ils avaient vaincu. Depuis lors, les « Maîtres » ont parqué les humains dans de gigantesques enclos et les élèvent comme du cheptel. Car les Martiens se nourrissent de leur sang !
Dans la cage de Londres, George, un mâle qui en est à son premier prélèvement sanguin, noue une étrange relation avec un jeune Maître. Et ce qu’il découvre au fil des semaines ne correspond guère à ce qu’on lui a enseigné : se pourrait-il que les Maîtres n’aient pas toujours été les protecteurs des humains ?

Tout comme le bouquin tiré de ma chronique précédente celui-ci est aussi publié aux Éditions A LIRE mais cette fois-ci, il ne se passe pas à notre époque mais dans un futur apocalyptique…

Comme le montre l’illustration de la couverture, le monde est envahi d’êtres venus d’une autre planète que la nôtre et ces êtres ne sont autres que les Martiens de La Guerre des Mondes d’ H.-G. Wells! J’ignorais que ce mythe de la littérature avait eu une suite, sinon je l’aurai lu depuis longtemps! Je ne vais pas paraphraser le résumé de la quatrième de couverture, que je cite plus haut et qui est issu du site de la maison d’édition, je dirai juste que ce livre de 235 pages était bien trop court et je vous laisse vous plonger dedans.

J’ai l’avantage d’avoir à la maison un passionné de science-fiction et de littérature fantastique, ce qui fait que je peux diversifier mes lectures et passer d’un époque à une autre, en ce moment je lis un roman se passant sous François Ier par exemple.

En allant sur le site de la maison d’édition, vous pourrez lire des extraits du livre, bonne découverte et si  vous le lisez n’hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé.

Golden City – Les naufragés des Abysses

5 mai 2010

par Pecqueur et Malfin

Golden City Les naufragés de l'Abysse - BD tome 8

 

Cette série en est déjà au tome 8. Bien que grande fan de bandes dessinées, je commence toujours à me méfier au bout d’un moment… Les scénaristes de BD sont comme tout le monde hein ? Il arrive un temps où l’inspiration retombe…

Ce n’est pas encore vraiment le cas pour Golden City. Un premier cycle s’est terminé il y a deux tomes, avec Harrison Banks, qui a mis à jour un complot gràce à l’aide d’une bande de gamins « perdus ». Nous sommes maintenant dans un second cycle, et même si l’effet de la découverte est passé, l’action reste au point et l’intrigue reste intéressante. Nous suivons notamment plus en détail Amber et découvrons des pans de son passé. Et la grande question du jour est « Y-a-t-il des survivants dans Golden City? »

Les dessins, les décors sont vraiment superbes. J’aimais déjà beaucoup cette ville de Golden City, quand elle était « en état », mais la vision de cette ville engloutie est vraiment bien faite… Et ce n’est pas encore dans ce tome qu’on saura si Amber viendra à bout de sa vengeance et si Mifa retrouvera ses amis…

Affaire à suivre, donc…