Posts Tagged ‘amnésie’

Mémoire trouble

10 novembre 2010

de Lisa Unger

Mémoire trouble - Lisa Unger

Cette femme qui fait ses courses s’appelle Annie Powers. Pour l’état-civil, elle est mariée, bien intégrée à la communauté, mère d’une charmante petite fille. Cette femme qui fait ses courses s’appelait Ophelia Mardi. De cette existence-là, l’oubli n’a pas tout effacé. Les crises de panique chroniques, sa phobie de l’eau sont les vestiges d’un passé que personne ne soupçonne : un beau-père serial killer, une cavale meurtrière avec le fils de ce dernier, lui-même passablement dérangé, son changement d’identité… Aujourd’hui, Ophelia est morte en elle. Pourtant, il suffira d’un rien pour la ressusciter. Une silhouette sur la plage, un détective privé, et, peu à peu, la mémoire lui revient. Mémoire trouble, fragmentée, mensongère… Et lorsque des fantômes prennent d’assaut sa nouvelle vie, Annie ne peut compter sur personne d’autre qu’elle-même. Mais sait-elle vraiment qui elle est ?

Wouhaou ! J’ai été littéralement bluffée par ce bouquin.

Je découvre cette auteure et je suis entrée dans son jeu avec facilité, me suis passionnée pour Ophélia/Annie, une héroïne attachante et atypique.

Toute la construction est faite pour déstabiliser le lecteur.

Annie est la narratrice et parle à la première personne. Ses souvenirs en tant qu’Ophélia sont eux évoqués par bribes et arrivent sans qu’on soit prévenu. Par moment, nous suivons aussi un enquêteur véreux mais attachant, Harry.

Le livre nous balance dans plusieurs époques. Le présent d’Annie, maman d’une petite fille pleine de vie, marié à un homme aimant, et malgré ce tableau idyllique, pourquoi tant de tension, pourquoi tant de malaise? Le passé d’Ophélia, jeune fille mal-aimée, en souffrance, élevée par une mère instable, manipulée comme un jouet…  Mais qui est gentil, mais qui est méchant… Qui veut aider Annie, qui lui souhaite du mal ? Impossible de le savoir ou d’en être tout à fait certain. Tout balance, oscille, et nous fait douter de tout, nous empêche d’être sûrs de la suite, sûrs de la vérité… C’est implacable et fait de main de maître !

Je ne veux pas en dire plus de peur de donner des indices… Pour faire court, j’ai été extrêmement impressionnée et vais de ce pas partir dans « Cours ma jolie ». Je suis bien contente d’avoir fait cette découverte !

Publicités

Remember me ?

27 juin 2010

de Sophie Kinsella

Remember me Sophie Kinsella

Après avoir conquis le monde avec les aventures déjantées de Becky, l’accro du shopping, Sophie Kinsella nous revient avec une nouvelle héroïne, tout aussi inoubliable. Lexi Smart est une fille plutôt normale : vingt-cinq ans, un boulot assez assommant, les dents pas très alignées, le cheveu désespérément terne, quelques kilos en trop, un appart minuscule, un fiancé un peu nul et très fauché et trois super copines avec qui elle fait la fête le vendredi soir. Un beau matin, Lexi se réveille dans une chambre d’hôpital avec un sourire parfait, une cascade de boucles blondes, une silhouette de sirène, un beau gosse de mari richissime… et une amnésie partielle due à un accident de voiture : trois ans de sa vie viennent de s’effacer, Lexi ne se souvient de rien. Qui est cette snobinarde qui prétend être sa meilleure amie ? Depuis quand Lexi vit-elle dans un loft luxueux ? Qu’a-t-elle fait à ses collègues pour qu’ils la surnomment le Cobra ? Et qui est ce mystérieux architecte qui la harcèle de messages ? Pour comprendre comment elle est passée de fille toute simple à garce carriériste, Lexi va devoir fouiller cette parenthèse de trois ans. Et ce qu’elle va y découvrir pourrait bien lui donner quelques leçons pour l’avenir…

Quatrième de couverture de l’édition française (Belfond)

Dimanche dernier, je n’aurais rien pu faire d’autre que passer de mon canapé à ma chaise de jardin… autant le faire avec un peu de littérature chick-lit, n’est-ce pas ? Ça ne fait pas de mal pour se reposer d’une soirée compliquée. 😉 Je l’avais acheté en anglais, il y a quelques temps avec deux ou trois autres… et c’est l’avantage de ce genre de bouquins… Même en vo, ça se lit facile !!!

Lexi Smart est une jeune femme comme à peu près toutes les héroïnes de chick-lit, et surtout celles de Kinsella… Gentille, un brin délurée, une bonne propension à faire la fête avec ses super meilleures amies du monde, etc…

Son souci ? Pas d’addiction sévère non, mais une perte de mémoire pour les 3 dernières années suite à un accident de voiture… et dans ces trois années « perdues », il s’en est passé des choses !!!

Toute l’intrigue de ce livre est donc basée sur la recherche de ces trois années disparues par Lexi et elle va découvrir deux ou trois choses qui vont la faire un peu réfléchir 😉 et qui sont supposées nous faire réfléchir aussi par la même occasion… (bin oui, il faut aussi réfléchir quand même)…

Bon…

Voilà… Évidemment elle ne pouvait pas se réveiller mariée à un malotru, sans le sou, la battant chaque soir… parce que ça aurait été difficile de caser toutes les marques somptueuses dont sa garde-robe est fournie…Évidemment ses amies ne pouvaient pas non plus rester longtemps indifférentes… Évidemment elle ne peut pas avoir changer sans de vraies bonnes raisons super politiquement correctes…

Bon…

Bien honnêtement, j’ai préféré l’accro du shopping, dans le sens où Becki est franchement une montagne de préjugés et d’idées préconçues, le tout assemblés pour former une petite héroïne rigolote, qui ne devrait avoir aucun problème et en s’en crée des millions… Bref, de la littérature facile, destinée à faire passer un moment sympa et sans prétention (enfin j’espère)… Tout ce que l’on attend normalement de la chick-lit, quoi…

Celui-ci se voudrait un peu plus ceci, un peu moins celà… et finalement le côté divertissement s’en ressent… Je suis déçue, d’autant que j’en ai acheté un autre… Zut…

Bon allez, j’aurai au moins appris le vocabulaire de la business woman amnésique… Ça va juste pas être facile à caser 😉 A moins d’un bon coup sur la tête ???

Piège pour Cendrillon

20 avril 2010

de Sébastien Japrisot

Mon nom est Michèle Isola
J’ai vingt ans
L’histoire que je raconte est l’histoire d’un meurtre
Je suis l’enquêteur
Je suis le témoin
Je suis la victime
Je suis l’assassin
Je suis les quatre ensemble, mais qui suis-je ?
Autant vous le dire tout de suite. C’est une relecture.. d’un livre que j’ai découvert dans la bibliothèque de mes parents, il y a un million d’années… et que j’ai depuis emporté avec moi… (selon l’adage bien connu, tout ce qui est à papa et maman est à moi…) Bref, j’adore ce livre…
L’intrigue est extraordinaire, on ne peut pas s’arrêter de le lire…
La première page donne le ton…
Il était une fois, il y a bien longtemps, trois petites filles. la première Mi, la seconde Do, la troisième La.  Elles avaient une marraine qui sentait bon, qui ne les grondait jamais lorsqu’elles n’étaient  pas sages, et qu’on nommait marraine Midola.Un jour, elles sont dans la cour.  Marraine embrasse Mi, n’embrasse pas Do, n’embrasse pas La.

Un jour, elles jouent aux mariages.  Marraine choisit Mi , ne choisit jamais Do, ne choisit jamais La.

Un jour, elles sont tristes.  Marraine qui s’en va, pleure avec Mi, ne dit rien à Do, ne dit rien à La.

Des trois petites filles, Mi est la plus jolie, Do la plus intelligente, La est bientôt morte. L’enterrement de La est un grand événement dans la vie de Mi et de Do.  Il y a beaucoup de cierges, beaucoup de chapeaux sur une table.  Le cercueil de La est peint en blanc, molle est la terre du cimetière.

L’homme qui creuse le trou porte une veste à boutons dorés.  Marraine Midola est revenue.  A Mi qui lui donne un baiser, elle dit: « Mon amour. » A Do: «Tu taches ma robe.»

Ca vous intrigue hein ? La suite se passe presque 20 ans plus tard… Un incendie a eu lieu. Mi se réveille, entourée de coton. Elle a été prise dans l’incendie de la maison, a essayé de sauver Do mais n’a pas pu. Elle ne se rappelle de rien… C’est Jeanne, la marraine Midola, qui lui explique… et qui lui dit… bien plus que ça… La mémoire ne revient pas, mais les doutes eux surgissent de partout… Est-ce bien Mi qui s’est réveillée ? Ne serait-ce pas Do ? Est-ce un accident ? Que s’est-il vraiment passé dans cette villa ? Comment expliquer les liens qui unissaient Do la sage et sérieuse à Mi, capricieuse, gâtée et volâge ? Quel est le rôle de Jeanne dans tout ça ?

On nage en eaux troubles tout au long de l’histoire. Tous les personnages sont ambigus et dévoilent à un moment ou à un autre une face noire…

La progression est bien faite… Des indices apparaissent aux bons moments, pas forcément tout le temps pour éclaircir le mystère. Le doute est toujours présent… jusqu’à ce que la jeune femme recouvre la mémoire… Alors ? Qui est-elle vraiment ? Le saura-t-on ?

C’est un EXCELLENT bouquin… Vieux ? Pff… Même pas !!! Comment ça, vous l’avez toujours pas commencé ?????

La vie d’une autre

6 avril 2010

de Frédérique Deghelt

Marie a vingt-cinq ans.
Un soir de fête, coup de foudre pour le beau Pablo, nuit d’amour et le lendemain… Elle se réveille à ses côtés, douze ans plus tard, mariée, mère de trois enfants, sans un seul souvenir de ces années écoulées. Comment faire pour donner le change à son entourage ? Et comment retrouver sa propre vie ? C’est avec une énergie virevoltante et un optimisme rafraîchissant que Frédérique Deghelt a écrit ce roman sur l’amour et le temps qui passe, sur les rêves des jeunes filles confrontés au quotidien et à la force des choix qui déterminent l’existence.

J’ai acheté ce livre en me disant que j’allais être déçue… que le thème semblait être un de ces thèmes à la Marc Lévy… Mais je l’ai acheté quand même, en me disant que de toutes façons, ces derniers temps, j’étais dans l’état d’esprit idéal pour lire un Lévy ou apparenté…

Bon, ce n’est pas comparable… Et j’ai été plutôt favorablement surprise. L’héroine amnésique, Marie, enquête sur elle-même, sur ces douze années disparues, découvre peu à peu ce qui a pu provoquer cette disparition d’une partie bien ciblée de sa mémoire… Elle doit aussi s’adapter à une vie à laquelle elle n’était pas du tout préparée… (D’ailleurs, ça a l’air super facile de se réveiller du jour au lendemain avec 3 enfants… Zut alors, ça frustre un peu ça !)

J’ai trouvé beaucoup de sujets de réflexion intéressants… Mais encore une fois, je suis peut être à un tournant de ma vie qui me rend bien réceptive à tout ça. Nostalgie quand tu nous tiens… Et une belle preuve d’amour que de savoir oublier pour sauver son couple et le réinventer…

J’ai beaucoup aimé la conception de l’amour de Marie. Ce qu’elle découvre, écrit dans son propre journal m’a touché.. vraiment touché…

Ceci dit, la fin est rapide et laisse pas mal sur la fin.. limite un peu bâclée.

Alors même si j’ai passé un agréable moment à le lire, je ne garderai de ce livre que les sujets de réflexion qu’il a fait naître en moi….